Chalon sur Saône

La Hotte aux jouets : près de 60 ans d’existence à Chalon-sur-Saône

Depuis 1962, « La Hotte aux jouets » résiste avec persévérance aux évolutions du commerce chalonnais. Située au numéro 5 de l’avenue Boucicaut, c’est l’une des dernières boutiques spécialisées indépendantes. Thierry Nicollet, propriétaire depuis 25 ans, confie le secret de cette longévité à Info-chalon.com…

La Hotte aux jouets n’a pas changé d’apparence, elle a conservé son nom et le bleu de ses murs. « Jouets–Train–Voitures–Maquettes–Cadeaux » : l’inscription annonce le programme de ce que ne dit pas l’enseigne : non, ici, il n’y a pas que des jouets pour enfants, tant s’en faut !

De même que la caverne d’Ali Baba recelait des trésors pour adultes, la caverne de La Hotte aux jouets est un lieu prisé par nombre d’amateurs éclairés, dont la demande est bien précise.

20 % enfants et 80 % adultes

Si dans les années 60-70, la proportion des jouets pour enfants se partageait les rayonnages à parts égales avec les jeux pour adultes, en 1995, lorsque le Chalonnais Thierry Nicollet reprend l’enseigne, la proportion a déjà changé. Les grandes surfaces grignotent du terrain…

Aujourd’hui, la boutique compte environ 20 % de jouets contre 80 % de jeux pour adultes. Est-ce qu’elle porte mal son nom ? En tout cas, elle le conserve précieusement. Et ceux qui connaissent bien cette adresse ne s’arrêtent pas à une dénomination.

Évolution des jouets

Pas question de renoncer à ces articles : la situation du magasin, avenue Boucicaut, est un lieu de passage pour les Chalonnais, à proximité d’écoles, qui plus est. Les indétrônables Playmobil, Lego, Mécano attendront toujours les enfants en rayons.

Alors, on peut se poser la question : quels sont les jouets qui cèdent leur place ? « Les jouets en bois ont connu une baisse de popularité, je l’ai constaté dès 1995. Les modes, aussi, évoluent de plus en plus vite sous la pression des publicités et des dessins animés. Parfois, la vogue des jouets ne dure qu’un mois et demi ».

Qu’est-ce qui plaît à un enfant du XXIe siècle ? « Essentiellement les jouets interactifs, une poupée doit être animée, une Barbie doit voler, une peluche parler… ». Quant à la distinction des genres « garçon-fille », elle ne semble pas disparaître, elle. Mais Thierry Nicollet constate que les filles choisissent plus librement les jouets autrefois dédiés aux garçons.

De l’amateur au collectionneur

Ils ne le savent peut-être pas encore, mais les amateurs de voitures miniatures sont nombreux et de tous âges ! Que ce soit pour posséder la voiture dont ils rêveraient, mais que la réalité économique ne permet pas d’acquérir « en vrai », qu’il s’agisse des amoureux des voitures et leur évolution ou encore de collectionneurs avertis, les clients trouvent en Thierry Nicollet un connaisseur des modèles, des années et de leurs particularités. Petit clin d’œil : le modèle le plus vendu est la voiture de Starsky et Hutch, série américaine des années 70-80 !

Un univers de passionnés

Les voitures miniatures sont, en soi, un univers très diversifié. La plus ancienne voiture reproduite est un modèle de 1890, à chaudière et vapeur. La guerre de 39-45 inspire aussi beaucoup : les avions, les chars, les jeeps… Pour satisfaire notre curiosité, le propriétaire des lieux extrait délicatement d’un tiroir — cet objet date des années 50 et n’est pas en vente — une ancienne petite boite en carton, de moins de 10 cm, contenant une cuisine roulante de l’armée, qu’on fixait à la jeep. On comprend ce qui attire les amateurs : les détails réalistes finement reproduits.  

Les trains sont davantage l’univers des plus âgés : « ils ont les finances et plus de place », explique M. Nicollet. En effet, locomotive, wagon, rail, autant de pièces qui s’achètent à l’unité pour construire à sa guise sa propre gare.

Enfin entrent ici les minutieux, les patients passionnés qui aiment personnaliser leurs propres figurines (par exemple des soldats) en choisissant leurs peintures, ou monter leurs maquettes.

Au fait : quel est l’objet préféré du propriétaire ? Il nous répond en présentant une voiture miniature, telle qu’elles l’étaient dans sa jeunesse : une Norev en plastique des années 70.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche