Chalon sur Saône

"Aux Ricochets" à Chalon, la cellule familiale notamment est l'objet de toutes les attentions

Officiellement en état de marche depuis le samedi 26 octobre à Chalon-sur-Saône, la SARL Unipersonnelle « Aux ricochets » est un lieu ressource dédié –entre autres- à la parentalité radieuse. Ô combien tentaculaire, elle devrait permettre à tous ses utilisateurs un enhardissement face aux turpitudes de la vie. Cerise sur le gâteau, elle serait de par sa configuration sans équivalent, au moins dans le secteur.

Une place forte promise à l’ébullition et au renforcement de ses « défenses naturelles »

Educatrice de jeunes enfants, hypnothérapeute humaniste, titulaire par ailleurs d’une licence de psychologie, Chalonnaise depuis deux ans, Lucie Humbert est la décisionnaire de l’endroit, lequel a signé des deux mains en faveur  de l’effet boule de neige. Son postulat ? L’instauration d’ateliers créatifs et de bien-être pour l’ensemble de la famille. Lucie, qui a commencé à travailler sur ce principe-là en Guadeloupe où réside sa famille et où elle-même a vécu de l’âge de 16 ans à 19ans, se forge une expérience dans ce milieu depuis 2014. » Puisque l’on ne naît pas géniteur avisé mais qu’on le devient, ce qui n’est pas inné deviendra par conséquent acquis. «Les parents ont besoin d’être entourés et accompagnés. Il faut donc un regard professionnel et bienveillant, avec du cocooning », affirme celle qui a poursuivi des études à Rennes, Montpellier, Strasbourg, œuvré en Angleterre (dans des crèches inclusives). Selon ses dires ça a tellement bien fonctionné dans le département d’outre-mer et du pays de Grande-Bretagne, soutenant également les gens qui font école à la maison, qu’elle croit à mort en sa nouvelle aventure assujettie à une efficience prévisible.

 

L’engendrement est un facteur menant au cercle vertueux curatif

« Je travaille beaucoup en collaboration avec d’autres personnes, on est toujours complémentaires. D’autre part je ne sous-loue pas la salle, je sous-traite les intervenants », explique la responsable qui fourmille d’idées dans ce cadre séparé en quatre espaces bien distincts (le salon, le coin réservé aux ateliers, la salle collective, le bureau alloué aux thérapies à l’étage). A ses côtés interviendront des personnes qualifiées, régulièrement ou ponctuellement. Ces professionnels s’attachent au bien-être, au développement personnel, de même qu’à la petite enfance. « Ils devront tous avoir un tronc de six séquences avec un objectif à la fin : avoir développé une compétence », poursuit-elle. Lucie est aimantée par ce médium qu’est le théâtre (pour les enfants de 4 à 6 ans, de 7 à 10 ans, les adultes), dans la perspective d’un approfondissement des aptitudes propres à chacun, de la confiance et de l’estime de soi. Elle dirigera aussi des ateliers d’anglais à partir de l’âge de 4 ans, par le jeu théâtral, la motricité, la lecture. « Pour moi le créatif est thérapeutique, il y aura plein d’outils pour lier les parents aux enfants. On n’est pas là pour donner des leçons de morale. Je donne beaucoup de travail à faire à la maison », résume-t-elle.  Sa philosophie tient en ces mots : »Apprendre à se connaître pour être heureux. »

 

L’union fait la force

-Laetitia Malin, des « Mousquetaires du bonheur », se focalisera sur les ateliers « émotions » pour les 7 à 10 ans. Elle vulgarise déjà son savoir au sein d’écoles primaires

- deux fois par mois le yoga sera en vigueur dans l’espace imparti avec Aurélie Gaullet-Moissenet, s’adressant au tandem parents-enfant, ou au binôme parents-bébé

-à l’adresse des tout-petits quelqu’un se prévalant de la pédagogie Montessori fera montre de son savoir-faire en l’espèce

Si Lucie ne donnera pas sa part au chien en portant assistance le cas échéant à la parentalité grâce à son bagage, il y aura encore (liste non exhaustive) des forces supplétives. Indépendamment d’elle, des spécialistes compléteront le tableau en faisant profiter les volontaires de l’hypnose ericksonienne, ainsi que du massage bien-être. Tout pour concourir au lâcher-prise et à la bonification de soi. Comme le précise Lucie : »Mon objectif, quoi qu’il soit proposé, est que les gens repartent avec quelque chose en plus. Qu’est-ce que je peux faire si quelqu’un est en souffrance ? Je vais me sentir utile. »»  

 

 

 

Focus sur l’emplacement et les renseignements d’ordre pratique

La structure, située au 6, rue Michelet-porte de Lyon,  est ouverte de 10h à 18h du lundi au samedi, avec des soins individuels le lundi après-midi et le vendredi matin. On peut contacter Lucie au 06.44.05.98.16, ou à cette adresse : [email protected] Il y a eu une journée portes ouvertes le mercredi 30 octobre, d’autres suivront.

                                                                                              Michel Poiriault

                                                                                              [email protected]

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche