Chalon sur Saône

POLEMIQUE AMIANTE VERALLIA CHALON - La CFDT dénonce les cris d'orfraie

Rare sont les moments d'expression publique des élus CFDT de chez Verallia mais suite à la polémique soulevée par l'alerte lancée par les élus CGT, ils ont décidé de monter au créneau et s'expliquent.

Laurence Comte et Daniel Boucaud, élus CFDT au sein de l'entreprise Verallia Chalon, ont décidé de s'exprimer publiquement. Une expression quasi inhabituelle pour ces représentants du personnel, mais la polémique autour de l'amiante et de la toiture du four 1 du site industriel, les a obligé à sortir du bois. Ils dénoncent la polémique soulevée et surtout "le comportement de la CGT qui joue seule dans son coin. A aucun moment, dans aucun CSE, les délégués du personnel CGT n'ont fait état d'une quelconque intervention sur la question de la toiture du four. On ne nie pas qu'il y a un problème mais il faut savoir de quoi on parle" déplore les élus CFDT

"Oui la direction n'est pas bonne en terme de communication"

L'aveu est clair du côté de la CFDT, "il y a un souci en terme de communication. Ils (la direction) auraient du communiquer bien plus tôt" souligne Laurence Comte, infirmière sur l'établissement. "La toiture est partiellement dégradée mais selon toutes les études réalisées on nous a précié qu'elle continuait à jouer son rôle, le toit remplit son office. Des mesures ont été faites et rien ne laisse entendre une présence d'amiante plus élevée que n'importe où ailleurs à Chalon sur Saône. Des analyses d'air ont été réalisées et on est en dessous des seuils recommandés mais on reconnaît qu'il y a un problème de communication. Le sujet aurait du être remonté au dernier CSE du 19 décembre et ce ne fut pas le cas. On ne nie pas que certaines plaques de la toiture sont tombées...".

Sur la question de l'arrêt du Four 1 en vue de faire des travaux de toiture, les élus CFDT mettent en garde celles et ceux qui prônent un tel scénario avec de nombreux risques sur l'activité économique du site de Chalon sur Saône. La direction s'est engagée à réaliser des analyses d'air et à publier les comptes-rendus. Sur le sujet de l'inscription au dossier médical, Laurence Comte s'est voulue très claire en sa qualité de professionnelle de santé, "le médecin est systématiquement informé en cas de risque amiante". Côté CFDT, il s'agit plutôt d'une énième polémique au coeur d'un climat social déjà tendu sur le site Verallia.

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche