Chalon sur Saône

Le syndicat FO réuni à l'occasion de son 31ème congrès au Colisée

Le 31ème congrès départemental de Force ouvrière a été accueilli au Salon du Colisée, ce samedi, en présence de son secrétaire général, Yves Cherrier. Plus de détails sur Info Chalon.

Ce samedi 15 février, dès 8 heures, l'Union départementale Force Ouvrière du Saône-et-Loire (FO UD 71) organisait son 31ème congrès, dans le salon du Colisée.


Ouvert par François Bucaille, secrétaire générale de l'Union Locale de Chalon-sur-Saône, ce congrès, en présence d'Yves Veyrier, secrétaire général de FO, est l'occasion de discuter et voter le rapport moral et d'activité, le rapport financier mais aussi d'élire, à 11 heures 45, les membres de la Commission Éxécutive (CE) de l'UD et de la Commission de Contrôle financier avant l'intervention, à 12 heures 15, du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret.


«La plupart des camarades qui sont intervenus à la tribune sont toujours dans un esprit combatif... pour combattre, entre autres, le projet de loi de la retraite à points du gouvernement Macron-Philippe. La volonté de combattre ce projet est toujours là!», nous expliquera le secrétaire général de l'UL de Chalon-sur-Saône, qui nous concèdera que si «l'essouflement, comme l'escomptait le gouvernement, n'a pas eu lieu chez la majorité des militants, il y a toutefois de l'usure chez certains. Nous en discutons en interne».


Avant de rajouter :


«L'essentiel c'est qu'on a l'adhésion de la majorité des Français, dans les sondages, ça vaut ce que ça vaut, qui soutiennent notre action mais qui demandent également au président de la République de retirer son projet car il est dangereux économiquement, socialement et démocratiquement. C'est indéniable! On lâche rien mais quid de la suite?»


À 14 heures 30, les résultats des votes de la Commission Éxécutive et de la Commission de Contrôle Financier de l'UD étaient proclamés. Ensuite, avait lieu la réunion des membres de la CE, élus par le Congrès pour élire les membres du Bureau de l'UD.


À 15 heures, une résolution était présentée avant l'intervention de François Bucaille, qui précède l'allocution de clôture du secrétaire général de FO, Yves Veyrier, à 16 heures 30.


«Nous tenons aujourd'hui le Congrès des syndicats de l'Union départementale FO de Saône-et-Loire, c'est un moment important, c'est l'exercice de la démocratie syndicale. Force Ouvrière est vraiment très attachée à son indépendance de comportement. Tout un chacun est ici parce qu'il est salarié et un militant engagé au sein de son syndicat FO de tous les secteurs d'activités publiques ou privées (...) sans considération politique, philosophique,religieuse. On vient là débattre sur un même pied d'égalité, ce qui garantie justement l'indépendance et la liberté de comportement de l'organisation FO mais également son efficacité du point de vue de son objet qui est l'intérêt des salariés; la situation des salariés au travail en matière de salaire, en matière d'emploi et aujourd'hui, en matière de droit à la retraite puisque le dossier majeur et tout un chacun l'exprime ou vient nous faire part de son analyse sur ce dossier, sur la façon dont on conduit l'expression de nos positions... entre la mobilisation sur le sujet et la façon dont on devrait, selon les uns et les autres, poursuivre pour obtenir gain de cause et le produit de tous ces débats sera le débat sur les résolutions qui traceront la ligne de conduite sur les semaines, les mois à venir de l'Union départementale qui devra mettre en œuvre sa ou son secrétaire général et les membres des bureaux de la Commission Éxécutive et de la Commission de Contrôle Financier», nous déclarera ce dernier.


Revenant sur le moral des militants Saône-et-loiriens «extrêmement déterminés», Yves Veyrier nous fera part de son grand étonnement «alors que nous sommes dans un contexte économique, social, et de manière un peu plus large, assez lourd d'interrogations, d'inquiétudes», faisant allusion au débat sur les conséquences de la transition numérique, l'intelligence artificielle, sur l'emploi, sur les problèmes que rencontre l'hôpital et le monde de la santé ou le réchauffement du climat, celui-ci est «au beau fixe».


«Le message qu'il faut faire passer, c'est ne restez pas à l'écart, ne restez pas isolés rejoignez les rangs des syndicats FO, soutenez les représentants du syndicat FO et venez discuter avec nous», conclut le secrétaire général de FO qui nous rappelle que, fin de l'année, auront lieu les élections professionnelles dans les TPE.


Un repas fratenel musical était organisé, à 20 heures.


Étaient également présents, Catherine Morice, secrétaire générale de l'UD FO de Saône-et-Loire, Sandrine Pastor, trésorière générale de l'UD FO de Saône-et-Loire, Vincent Calabretta, membre du bureau de l'UD FO de Saône-et-Loire, et Mickaël Maréchal, secrétaire de l'Union locale FO de Chalon-sur-Saône, pour ne citer qu'eux.


Comme nous le précise François Bucaille, les militants FO seront présents, le jeudi 20 février, lors des 4 grandes manifestations prévues dans le département de Saône-et-Loire, à savoir Le Creusot, Montceau-les-Mines, Mâcon et, bien entendu, Chalon-sur-Saône.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche