Chalon sur Saône

Inauguration lundi de l'exposition «Photoholic» de John Wilhelm au Parc Georges Nouelle

Lundi, Les Rendez-Vous du Parc, nouvel espace dédié à la photographie, inauguraient sa cinquième exposition avec «Photoholic» de John Wilhelm, le très inventif photographe suisse qui a acquis une renommée internationale pour mettre en scène ses quatre enfants dans des montages photographiques loufoques ou empreints d'une certaine poésie. Plus de détails avec Info Chalon.

Reprenant à son compte une initiative suggérée par Mina Jaillard, conseillère municipale déléguée à la Culture, la municipalité de Chalon-sur-Saône, berceau de la photographie, souhaitait offrir un espace d'exposition aux photographes locaux, sélectionnés par le biais d'un concours ou d'un portfolio, dans l'espace public.


Ainsi, en automne 2015, sont nés Les Rendez-Vous du Parc.


Pour ce faire, 15 panneaux en aluminium et acier d'une surface de 2,02 X 1,20 mètres ont été conçus et réalisés par les services techniques et installés dans le parc Georges Nouelle.


Pour commencer cette nouvelle année, «Photoholic», une exposition individuelle signée John Wilhelm.


L'exception faisant la règle, il ne s'agit pas du travail d'un photographe local mais celui d'un artiste vivant en Suisse, sélectionné sur portfolio.


À l'occasion de sa 5ème exposition, la municipalité de Chalon-sur-Saône a souhaité mettre en avant ce génialissime artiste helvète, ayant aquis une renommée internationale, notamment sur les réseaux sociaux, avec ses photographies loufoques.


Né en 1970, John Wilhelm vit et travaille dans l'informatique, près de Zurich. Père de 4 enfants, il les met en scène dans des montages photographiques désopilants ou poétiques, pour leur plus grand bonheur et le nôtre!


La passion de John : la photographie.


À vrai dire, cette dernière a toujours été présente dans sa vie, même si, confie-t-il, «le processus de développement ne (l')attirait pas vraiment».


Un jour de février 2011, il a une révélation lors de l'achat de son premier appareil numérique, et décide de franchir la frontière de la photographie ordinaire : il est entré dans le monde de Photoshop. C'est la meilleure chose qu'il ait faite... après ses enfants avec sa compagne.


«J'adore donner vie à mon imagination à l'aide de mes propre photographies et de Photoshop. Parce que c'est plus une obsession qu'une simple passion, je me définis comme "photoholic"», dit à ce sujet, John Wilhelm.


Grâce à des mises en scène dont il a le secret et une sacrée maîtrise de ce célèbre logiciel de retouche, depuis 2011, l'artiste réalise des photos de famille extraordinaires.


Ses 3 filles, Lou, Mila et Yuna, son petit garçon, Naid et sa complice de toujours,Judith, sont ses modèles fétiches qu'il met dans des situations toutes plus surréalistes les unes que les autres, leur faisant vivre des aventures aussi fantastiques que déjantées.


«Je suppose que j'ai regardé un peu trop la télévision et trop joué aux jeux vidéo quand j'étais un gamin», nous explique ce papa geek qui s'assume.


Comme nous, l'univers malicieux, incongru et onirique débordant d'imagination de John Wilhelm ne vous laissera pas indifférent.


L'exposition a été inaugurée à 11 heures, en présence de Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, et Pierre Carlot, conseiller municipal délégué aux sports, pour ne citer qu'eux.


La prochaine exposition des Rendez-Vous du Parc, prévue pour fin mai 2020, présentera le travail d'un jeune photographe originaire de Chalon-sur-Saône, Enzo Lucia.


«Photoholic», exposition individuelle à voir jusqu'au 17 mai 2020, au Parc Georges Nouelle.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche