Chalon sur Saône

La compagnie de Hip Hop chalonnaise ‘TSN’ s’envole pour Mayotte

Cette compagnie de danse hip hop qui ne cesse de monter !

Un projet en collaboration avec l’Espace des Arts, le Service Jeunesse et le groupe Hip Hop évolution de Mayotte, va permettre à 7 danseurs de la compagnie TSN dont Jérémy Pirello de se rendre du 2 au 15 mars à Mayotte dans le cadre d’un échange. Un premier échange avait déjà permis de présenter le spectacle ‘Bug’ qui avait été joué au festival ‘Chalon dans la Rue’. « Ces mêmes mahorais qui avaient présenté leur spectacle dans le cadre de Break Storming l’année dernière », précisait Rachid Kassi (Responsable de la Compagnie TSN).

Mais TSN, c’est aussi pour ses danseurs, plusieurs actualités comme actuellement des danseurs qui s’entrainent à l’Espace des Arts, pour le futur spectacle ‘Break Story’ sous la direction d’Olivier Lefrancois, chorégraphe ; Spectacle sur l’histoire de la danse hip hop qui sera présenté dans le cadre de Break Storming, le 31 mars. C’est aussi de nombreuses battles organisées… Sans compter un départ très prochainement du 22 au 26 avril pour la République Tchèque dans le cadre d’un échange européen qui regroupe 4 Régions de plusieurs pays : polonaise, allemande, tchèque et française (Bourgogne Franche-Comté) pour un échange des cultures hip hop. Cet échange entre toutes ces nations permettra de présenter le travail de chacun tout en expliquant le projet en cours afin de le partager. 

Cette compagnie reste notamment très impliquée au niveau national en participant à de nombreux projets.

Jérémy Pirello (Responsable de la Compagnie TSN) confiait à info-chalon.com : « Nous partons 15 jours à Mayotte dans le cadre d’un échange interculturel multi-géographique avec ses plusieurs milliers de kilomètres qui nous séparent avec des cultures différentes et des styles d’apprentissages différents. Nous allons retrouver les mahorais que nous avons accueilli en décembre dernier à Chalon pour une première étape de travail qui a duré une semaine. La deuxième étape de travail se passera chez eux à Mayotte. La troisième étape, ils viendront fin Mars pour donner une restitution du travail que l’on aura fait ensemble aux journées de la danse (le samedi), avant une restitution de grande ampleur dans le cadre de Break Storming, la semaine d’après. Cela est très intéressant, pour eux, comme pour nous car il faut savoir qu’eux, ils vivent le hip hop comme nous on l’a vécu dans les années 80/90. C’est-à-dire avec très peu de moyens, pas forcément de mise en confiance de leurs institutions. Très intéressant pour nous aussi, de retrouver cette âme africaine que l’on retrouve dans leur danse pour s’en inspirer ! ».

Le Photoreportage

J.P.B

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche