Chalon sur Saône

Des CV originaux pour des jeunes Chalonnais à la recherche d'un job d'été

Pas facile de trouver un job d'été pour les jeunes en ce moment. Mais rien n'est impossible à celui qui croit en lui. C'est exactement ce que disent trois jeunes Chalonnais des Près Saint-Jean. À la recherche d'un job d'été, ils sont munis de CV plutôt originaux. Plus de détails avec Info Chalon.

Tu fais quoi cet été?


Nassim Nejara (16 ans), Brahim Deb (15 ans) et Ilyes Couto (15 ans) se posent cette question comme bien des jeunes de leur âge.


Trois jeunes, originaires du quartier des Prés Saint-Jean, qui ont décidé de trouver un job d'été.


Ils se sont tout d'abord dirigés vers Base Vacances mais trop tard pour s'inscrire. D'autant plus que deux d'entre eux n'avaient pas 16 ans révolus.


Les amis qui se lèvent tôt le matin pour jouer ensemble au basket, leur sport préféré, sur le terrain du Gymnase Jean Zay, ont alors fait la connaissance d'Anissa Gilot-Lagrange, médiatrice insertion à la Mission locale du Chalonnais, à l'occasion de Proxi-Murs.


Les jeunes lui ont expliqué leur démarche, l'invitant à une seconde rencontre afin de lui expliquer plus en détails leurs projets, élaborer une orientation et un accompagnement (mobilisation) adapté.


La médiatrice a convié d'un nouveau rendez-vous au Point Information Jeunesse (PIJ) pour découvrir en détail l'offre de services. L'occasion également d'utiliser le service informatique de cet espace.


Nos jeunes Chalonnais ont ainsi fait des recherches de méthodologie de CV et candidatures, se renseignant sur le cadre légal du travail pour mineurs.


Ils se sont préparés ensemble afin de faire face aux entreties à venir.


Pour ce faire, ils ont réalisé des CV originaux qui correspondent à leurs profils (voir dans la galerie de photos).


Nos jeunes se sont également organisés en vue de la prospection d'imprimeries afin d'éditer leurs curriculum vitæ d'un genre particulier, à titre gracieux.


En attendant, ils ont imprimé quelques exemplaires de leur propre poche et se sont spontanément présentés dans plusieurs commerces de Chalon-sur-Saône. Une opération, malheureusement pour eux, qui n'a pas été couronnée de succès.


«En vrai, on est un peu déçus car on a fait tout ça pour rien», déplore Brahim, lequel veut faire ingénieur dans l'aéronautique, «les entreprises nous ferment trop tôt la porte».


Ce dernier, un peu dépité, nous explique avoir parfois toute de suite compris que «c'était mort rien qu'au regard ou à l'attitude».


Une déception compréhensible quand on sait que les jeunes se sont vus 5 fois en une semaine avec Anissa et qui se levaient très tôt, en dépit de leur détermination.


«Même si ils nous rappellent pas, en vrai, c'est une expérience. Plus tard, on saura à quoi s''attendre», temporise Nassim, voyant le côté positif.


Si lui ne s'est pas encore décidé sur ce qu'il veut faire plus tard, Ilyes de son côté, veut faire médecin généraliste. C'est tout le mal qu'on leur souhaite!


Ces jeunes Chalonnais qui vont, à la rentrée, en seconde générale au lycée Hilaire de Chardonnet, ne sont pas contre des stages ou du bénévolat afin de se constituer de l'expérience.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche