Chalon sur Saône

Quand la Caserne Carnot fut rebaptisée Caserne Adolf Hitler

Le clin d'œil du jour d'Info Chalon ou la lucarne sur le Chalon-sur-Saône pendant l'Occupation...

Si vous êtes passé devant la Caserne Carnot, vous avez peut-être remarqué la photographie placardée à l'entrée de la BPIA.

Si on peut excuser l'orthographe du prénom du leader du IIIème Reich, affublé de son équivalent français (Adolphe au lieu d'Adolf), la photo, légendée «La caserne Carnot devient Caserne Adolphe Hitler pendant l'Occupation allemande durant la Seconde Guerre Mondiale, 1940-1944», fait partie d'une exposition intitulée «Chalon pendant l'Occupation» sur cette sombre période de l'Histoire de notre ville (et du monde).


Visibles jusqu'au 21 septembre, 8 panneaux d'exposition sont présentés «in situ» aux endroits qui ont tenu un rôle marquant pendant le conflit (Pont des Chavannes, Hôtel de Ville, la Gare, la Place de Beaune, etc.) et donc, parmi eux, celui de la Caserne Carnot, dont les bâtiments ont été réquisitionnés pour loger les troupes allemandes et renommée Adolf Hitler.


Cette expositon commémore la Libération de Chalon-sur-Saône, le mardi 5 septembre 1944, date cruciale de notre histoire.


Des visites guidées et scénarisées sont proposées gratuitement au public, demain, à 11 heures et 18 heures, et dimanche, à 11 heures, 16 heures et 18 heures*.


L'association «Les Rondes de Nuit» présentera des saynètes évoquant Chalon-sur-Saône à l'heure de la Libération : utilisation des tickets de rationnement, témoignages de FFI, de résistants et discours prononcé par le sous-préfet, le 1 er janvier 1945.


* Sur réservation uniquement (03.85.90.50.90), rendez-vous devant la Mairie.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche