A lire

Coup de chapeau à Mathieu Rochey, un enfant de Marnay

Il a 21 ans tout juste, ce jeune Marningot, et a déjà franchi le pas de l’engagement municipal. Mathieu Rochey n’a pas la vocation politique, plutôt celle de se rendre utile aux gens et à son village. Une attitude qu’Info-chalon veut saluer.

Quand Patrick Théveniaux a constitué son équipe en vue des élections municipales, il a souhaité qu’elle compte, dans ses rangs, de jeunes recrues. Et c’est vers Mathieu Rochey qu’il s’est tourné « C’est un jeune homme qui est méritant et très mature pour son âge » explique le maire de Marnay.

Méritant, Mathieu l’est assurément.
La vie n’a pas été douce pour ce jeune homme. Une petite sœur morte prématurément, une mère qui décède des suites d’une opération lorsqu’il a 7 ans, il lui reste Antoine, son jeune frère et un père dépassé par la vie. Mathieu apprend vite qu’il doit être le moteur de cette famille, en être le pilier le plus fiable possible. Devant ces responsabilités précoces, il « assure », comme on dit.

Pompier bénévole

À Marnay, il y a un Centre de Première Intervention des sapeurs-pompiers. « Depuis que je suis petit, je voulais en faire partie. Alors, dès qu’une place s’est libérée, je n’ai pas hésité, je me suis lancé, explique Mathieu. J’aime bien me dire que, s’il arrive un accident dans la vie de tous les jours, je suis en mesure d’aider les gens. »

Est-ce une vie difficile qui forge un caractère plus mature que les jeunes de son âge ? Sans doute, avec l’idée en germe que la vie est courte et qu’on peut lui donner un sens dans l’action.

Car, disons-le, Mathieu n’est pas un jeune « comme les autres », comme s’il avait vécu plusieurs vies. Loin de se poser en victime, il prend acte et se tourne vers ses possibles.

Ses amis ont tous les âges, il aime échanger avec ses aînés comme avec sa génération. Il n’est pas captif des sirènes de la nouveauté, il a les deux pieds bien ancrés dans son village : « J’aime Marnay tel qu’il est, avec les traces de son histoire. »

L’engagement dans la municipalité

« Quand Patrick est venu me parler du conseil municipal, au début, je ne savais pas ce qui m’attendait. J’ai réfléchi. Certains de mes amis qui faisaient partie du conseil précédent me disaient qu’ils étaient parfois débordés. Et puis, je me suis dit qu’on ne vit qu’une fois et j’avais envie de savoir ce qui se passait dans mon village. »

Actuellement, Mathieu travaille dans le bâtiment, il découvre le métier de façadier. Là comme ailleurs, il s’investit. « J’aime bien apprendre à réaliser des choses nouvelles, comme si j’ajoutais des cordes à mon arc. »

Son rêve ? Les grands espaces au Canada « en gardant un pied à terre dans mon village » précise-t-il.

Mathieu n’a pas attendu que ce rêve se réalise pour déployer ses ailes. On espère, avec lui, qu’elles le mèneront où il le désire. Bravo, Mathieu !

Nathalie DUNAND
[email protected]

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche