Châtenoy le Royal

Qu'en est-il du Jumelage avec Beniganim ?

Un Jumelage qui vit au gré des élections municipales espagnoles et dont il faudrait peut-être revoir un nouvel engagement ou de nouveaux objectifs, si la volonté de perdurer de chaque coté le veut.

L’idée de jumeler Chatenoy le Royal avec une ville espagnole a été initiée en 1989 par Olivier Seguret, maire d’un conseil municipal des jeunes, projet mis en avant par Bernard Dondon, maire de l’époque.

Après un début prometteur et des échanges culturels intéressants, pendant une bonne dizaine d’années le jumelage entra dans une phase d’hibernation, cause à la volonté à peine dissimulée d’une nouvelle municipalité espagnole fraichement élue, peu ouverte sur l’Europe à l’inverse de la précédente.
En 2007, où Juan Puchades fut élu nouveau maire. réélu en 2011, il contacte Patrick Prieux, Président du Comité de Jumelage de l’époque, afin de relancer ce jumelage, dans un contexte difficile car il n’y avait pas d’équivalence associative du coté de Beniganim, l’Espagne n’ayant pas la même façon façon de traiter le monde associatif, si pour autant il existe en ce territoire.
Cependant à l’initiative d’une retraitée « belge francophone » vivant et demeurant sur Beniganim, Jacqueline Cagliari, celle-ci réussit à mettre sur pied une association identique au Comité de Jumelage de Châtenoy-le-Royal et les relations s’améliorent et se complètent.
Jusqu’au jour ou de nouvelles élections municipales à Beniganim voient l’arrivée d’un nouveau maire ( femme) à l’esprit nationaliste bien ancré, loin de toute relation extérieure dirigée vers l’Europe et donc aucun espoir de voir perdurer les relations de jumelage.
A cela la Présidente, du coté de Beniganim, a souhaité cesser ses fonctions, déménageant pour le sud de l’Espagne. résultat depuis, plus aucun contact avec Beniganim, malgré une lettre de relance de la part du Président du Comité de Jumelage Philippe Martin et d’un courrier déposé en mains propres à la Municipalité espagnole valencienne, lors d’un récent voyage en aout 2019 du passé Président Patrick Prieux.

Maintenir le Jumelage

Pour Philippe Martin, président en exercice du Comité de Jumelage de Châtenoy-le-Royal le discours est clair : «  Nous avons tout fait pour maintenir nos relations avec Beniganim, mais aujourd’hui nous n’avons aucune réponse à nos courriers, que ce soit le notre ou celui du maire de Châtenoy-le-Royal.
Je pense qu’il faut attendre encore une fois, une nouvelle municipalité qui veuille s’intéresser au sujet et non s’enfermer sur soi-même comme c’est le cas du coté espagnol. Nous restons ouvert à toute manifestation d’ouverture de leur part et nous attendons qu’ils se manifestent. »
Puis de préciser la aussi clairement : « Notre souhait est de voir le Jumelage et le Comité perdurer. Nous allons faire en quelque sorte de continuer à développer les cours d’espagnol que nous donnons avec notre professeur Philippe Romero. Des cours ouverts à tous, qu’ils soient débutants ou désirant parfaire leur coté conversationnel. Bien sur nous maintiendrons cette manifestation importante qu’est le Marché de Noël. Cela permet de dégager quelques subsides qui vont, entre autres, en direction du Collège Louis Aragon en aidant financièrement à la réalisation de leurs différents voyages, en Angleterre ou en Espagne, par exemple. Nous remettrons prochainement un chèque aux enseignants pour le voyage en Angleterre. »

JC Reynaud

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche