Cinéma

Projection de «It Must Be Heaven» jeudi soir au Mégarama Axel

Jeudi soir, La Bobine vous donne rendez-vous au Mégarama Axel pour la projection de «It Must Be Heaven», du réalisateur palestinien, Elia Suleiman, à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil. La promesse d'une nouvelle vie se transforme vite en comédie de l'absurde. Plus de détails sur Info Chalon.

L'association Chalonnaise pour le cinéma, La Bobine, vous donne rendez-vous, jeudi 5 décembre, à 19 heures et 21 heures, au Mégarama Axel, pour la projection de la dernière œuvre du réalisateur palestinien (né arabe israélien), Elia Suleiman, «It Must Be Heaven».


Synopsis:ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie. Un conte burlesque explorant l'identité, la nationalité et l'appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir «chez soi»?


Derrière ses grosses lunettes, le réalisateur prend ici les traits d'un personnage mutique, quittant une Palestine qui le suivra telle une ombre, à la recherche d'une terre d'asile, étendant au monde son regard navré devant les tragédies de l'époque et la marche bancale du monde pour mieux moquer ses travers.


En perpétuel étranger, témoin de nos contradictions — mais aussi des siennes! —, derrière cet être à la fois onirique et réel, ES ne serait-il pas l'alter-ego d'Elia Suleiman?


Œuvre éminemment politique qui marque le retour de la principale figure du cinéma palestinien, 10 ans après l'excellent «Le Temps qu'il reste». Quel plaisir de retrouver ce personnage clownesque (qui n'a en fait pas de nom) dont le regard se substitue à la parole pour dénoncer la folie et des vilénies du monde, pas simplement les mesquineries des gens rencontrés dans les 2 pays qu'il visite, les États-Unis et la France, mais aussi ceux de cette ville Nazareth natale où les fantasmes guerriers et le machisme de ses frères arabes égalent en bêtise leurs autres frères humains.


Aussi drôle qu'incisif, «It Must Be Heaven» est un film singulier à ne pas manquer!

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche