Faits divers

TRIBUNAL DE CHALON - Le routier roumain pris avec 27 kg de résine de cannabis placé en détention provisoire en attendant son jugement

Ce ne fut pas sur l’aire du poulet de Bresse, mais au péage Le Miroir sur l’A39, que les agents des douanes ont coincé ce routier qui arrivait d’Espagne et se rendait en Allemagne, avec son chargement de fruits, de légumes, et de 27 kilos de cannabis.

 

Il a 41 ans, deux enfants, une femme, il vit en Espagne, et il est de nationalité roumaine, c’est la tendance de l’année. Ce qui est tendance, également, c’est de tomber sur des transporteurs au casier vierge. Ils encourent bien 10 ans de prison pour trafic de stupéfiants mais ne sont pas condamnés à cette peine-là puisqu’ils n’ont jamais été condamnés et qu’ils ne sont pas chefs de réseaux. Cela étant, ils sont tous condamnés : la drogue, c’est l’argent facile, et c’est aussi la prison facile. 

 

Le parquet a orienté le dossier de ce monsieur en comparution immédiate. Enquêter davantage ? A quoi bon, sur le territoire français. Bien sûr les éléments aux dossiers sont minimalistes, bien sûr il risque d’être condamné pour avoir été en possession de la drogue, bien sûr il va contester tous les éléments allant au-delà du transport, et aucune information ne permettra d’élargir le spectre. D’ailleurs « il n’a donné aucun nom », confirme la substitut du procureur.

 

Le prévenu vit en Espagne depuis l’année 2000. Il a un statut d’auto entrepreneur, il dit gagner entre 1000 et 1500 euros par mois, et surtout, il insiste « je n’ai rien fait d’illégal jusqu’à ce jour ». La présidente Chandet acquiesce : son casier est vierge. Il demande un délai pour préparer sa défense : comment un avocat aurait-il les moyens d’assurer une défense digne de ce nom, alors qu’il n’a pas vu son client plus d’une heure, qu’il n’y a rien au dossier hormis la détention d’une quantité relativement importante de drogue ?

 

Maître Mirek plaide pour une remise en liberté avec un placement sous contrôle judiciaire, Clémence Perreau, pour le ministère public, requiert son placement en détention provisoire. Le jugement est renvoyé au 18 novembre prochain. Le prévenu est placé en détention provisoire, il n’a aucune addiction donc aucun effet de manque à redouter. 

 

FSA

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche