Givry

Les vignerons givrotins ont honoré Saint Vincent sous un beau soleil d'hiver.

Samedi matin, tout le monde s'est retrouvé à potron-minet chez Nicolas Ragot, gardien du Saint en 2019, avant de rejoindre l’église de Poncey, où le Père Jean-Robert Courtot a célébré une Messe en l'honneur de Saint Vincent.

 

Le cortège s'est ensuite dirigé sur Russily, au Domaine Chofflet plus précisément, qui sera le gardien de Saint Vincent pour l'année 2020.

 

Lors des différentes allocutions, Nicolas Ragot a évoqué les qualités du millésime 2019, qui après 2003, « correspond à une des plus petites récoltes des 20 dernières années. Ceci ne l'empêchera pas d'être, comme toutes les années en 9, une bonne année avec beaucoup de fraîcheur, de vivacité et de fruit. »

 

Vint ensuite un moment d'émotion avec le passage de flambeau, entre Jonathan Brunot et son beau-père, Denis Valdenaire, qui est parti à la retraite en juin 2019.

 

On a eu droit ensuite à un coup de gueule de Nicolas Ragot, Président de la Confrérie Henry IV, à propos des récentes décisions prises par le gouvernement, sur les zones de non-traitement par pesticides. Celui-ci s'inquiète de la pérennité des exploitations viticoles, suite à la non prise en compte des nombreux efforts déjà consentis par la filière, pour que la dangerosité des produits utilisés diminue très sensiblement. Et il a invité l'ensemble des personnes présentes à venir dialoguer avec les viticulteurs sur ce sujet, qui reste finalement assez méconnu du grand public et source de beaucoup d'idées reçues.

 

Sous une météo très clémente, l'ensemble des participants a ensuite pu apprécier un excellent Givry blanc, tout en profitant de l'ambiance musicale, qui a été assurée par l’Élan Palingeois et les cors de chasse du Château de la Ferté.

 

Voir le reportage photo d'Info-Chalon.com

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche