Lux

A Lux, l’OPAC investit dans la rénovation de son parc immobilier

Chantier d’importance au cœur de la commune. Les équipes de Pascal Guinot Travaux Publics rénovent le parc immobilier de l’OPAC71. L’office HLM a du pain sur la planche avec son « plan ascenseurs ». On n’est pas la première agence immobilière de Bourgogne pour rien.

Avec un parc immobilier de 28 000 logements en Saône-et-Loire, l’OPAC est le premier bailleur social régional, présent dans 300 communes. C’est aussi un partenaire efficace pour les collectivités locales porteuses de projets. Les six agences immobilières de l’OPAC Saône-et-Loire, déployées sur les principales villes du département de Saône-et-Loire (Autun, Chalon-sur-Saône, Le Creusot, Mâcon, Montceau-les-Mines et Paray-le-Monial) sont en permanence à l’écoute de quelque 50 000 locataires et travaillent, sous la présidence de Dominique Lanoiselet, maire de Buxy et Conseillère Départementale, à l’amélioration du cadre de vie. Et dans l’ensemble ça marche plutôt bien, un récent sondage effectué auprès des résidents démontre que 87,1 % sont pleinement satisfaits de leur cadre de vie, alors que la moyenne nationale en habitat social atteint péniblement 79 %. L’effet de proximité des six agences dont la réactivité n’est plus à démontrer trouve, dans ce chiffre toute sa réalité.

L’OPAC, depuis quelques années, a mis en place un plan de rénovation de ses immeubles dont les premiers effets se font déjà sentir. C’est le cas, notamment à Lux où l’on va installer des ascenseurs. Un outil, aujourd’hui indispensable dans l’immobilier collectif et qui permet, surtout de toucher une clientèle beaucoup plus large, notamment chez les personnes à mobilité réduite et du troisième âge. Le coût moyen d’une installation est de 240 000 euros, financés à hauteur de 40 % par l’OPAC (sans pour autant quez cela impacte le coût du loyer facturé aux résidents) et par le Conseil Général. D’ici à la fin 2018, ce sont 200 ascenseurs qui auront été installés.  L’entreprise montchaninoise, dans un premier temps et en préalable à la pose des cages extérieures, effectue une dérivation des réseaux afin de préparer l’assise de la cage d’ascenseur. Un travail d’autant plus minutieux qu’il se fait sans interrompre le service.  Les résidents peuvent ainsi poursuivre leurs activités et accéder aux cages d’escaliers sans inconvénients.  Mais ça, chez Pascal Guinot Travaux Publics…on sait faire !

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche