Nord de l'agglomération

Le premier parc photovoltaïque du Grand Chalon est sur les rails

C'est en présence de Sébastien Martin, Landry Léonard et Alain Gaudray, maire de Fragnes-La Loyère, ainsi que de l'entreprise Luxel par l'entremise d'Antoine Fillault, chef de projet à l'antenne de Lyon.

Il y a guère plus d'un an, c'est une réunion publique qui était organisée à la salle du bicentenaire à Fragnes/La Loyère en présence des représentants de l'entreprise Luxel, spécialisée dans les parcs photovoltaïques. En l'espace d'un temps record, grâce au soutien de l'Etat et du Grand Chalon dans la procédure adminstrative, Luxel va pouvoir démarrer une autre phase dans son implantation chalonnaise. Ce lundi matin, au coeur de la parcelle de 5,2 hectares sur SaônerOr, Antoine Fillault, chef de projet Luxel pour l'antenne lyonnaise, a dressé un point d'étape en présence des élus locaux. 

Suite à un changement de comportement de l'Etat sur le dossier des centrales au sol, exit donc toute participation citoyenne, comme évoquée il y a un an, au cours de la réunion publique de Fragnes/La Loyère. Il n'en demeure pas moins que le projet sortira bel et bien de terre, avec les caractéristiques techniques énoncées à l'époque, à savoir 10 000 panneaux de 2m X 1m, posés à 80 cm du sol, permettant l'utilisation d'ovins sur l'ensemble du site, mais aussi la préservation des zones humides sans recours à une bétonisation. Le choix du terrain s'est porté sur une surface traversée par une canalisation de gaz qui empêche tout autre aménagement. "C'est une friche industrielle sur laquelle on ne peut strictement rien faire" a souligné au passage Sébastien Martin. 

"C'est la 1re centrale au sol qui verra le jour sur le territoire du Grand Chalon alors que d'autres projets sont à l'étude" a rajouté le Président du Grand Chalon, alors que Luxel déploie sa technologie sur un parc de 30 hectares à Saint-Yan mais aussi du côté de Sennecey le Grand. 

Près de 3,5 millions d'euros d'investissement pour Luxel

Côté investissement, l'investissement de 3,4 millions est exclusivement porté par l'entreprise française Luxel, implantée du côté de Montpellier avec quelques retombées fiscales, qui seront réparties sur les 21 années du contrat liant le Grand Chalon à Luxel. 

La production de la centrale permettra d'éviter de produire l'équivalent de 1730 tonnes de CO2. Le site devrait entrer en fonction en 2021 et produira l'équivalent énergétique de la consommation de 4500 foyers. "Aujourd'hui, les énergies produites locales représentent 1% sur le Grand Chalon. Ce projet permettera de porter le taux à 4%" a conclu le Président du Grand Chalon, précisant au passage la volonté pour l'intercommunalité sa volonté d'implanter juste à proximité une station multi-énergies avec notamment l'association à l'hydrogène en vue du passage de la flotte des bennes à ordure et des bus de l'agglomération à cette source d'énergie.

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche