Opinion de gauche

"Le 5 décembre, en grève et dans la rue pour mettre en échec le nouveau recul social voulu par Macron et les oligarchies financières" pour le PCF71

La réforme voulue par Emmanuel Macron n’a qu’un but : permettre aux riches actionnaires et aux banquiers de voir leur part du gâteau continuer de croître dans les années futures.

C’est la raison pour laquelle la principale mesure qu’il tente de mettre en place est de limiter à 14 % la part des retraites dans le PIB (ensemble des richesses produites par le travail en une année). Le nombre de retraité-e-s va augmenter dans les années à venir. Pas besoin d’être un génie en mathématique pour comprendre que les retraites vont diminuer si on laisse faire Macron. Toutes les retraites, celles à venir , comme celles actuellement versées. Or il est possible d’augmenter les retraites sans que cela ne nuisent à l’économie réelle : car contrairement aux revenus financiers, les retraité-e-s réutilisent toute leur pension dans l’économie de proximité (alimentation, logement, santé, etc.)

Macron nous parle universalité et tente d’opposer les situations des caisses de retraites entre elles. Au nom de quoi, il veut imposer un système à point soit-disant juste. Cependant cet apôtre de l’égalité et de la justice sociale n’imagine pas répartir le patrimoine des 1 % les plus riches qui détiennent l’équivalent de 30 % du PIB ! Ce qui vaut pour les 99 % ne vaut pas pour eux.

En fait le système à point Macron prépare le terrain de la retraite par capitalisation qui permettrait aux fonds de pension de mettre la main sur des sommes considérables utilisées dans la spéculation financière.

C’est pourquoi la Fédération PCF de S&L appelle les citoyens et citoyennes à se mobiliser fortement pour refuser ce nouvel acte antisocial et préparer la voie d’une autre retraite.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche