Opinion

POLEMIQUE AMIANTE SITE VERALLIA CHALON - L'UNSA dénonce la polémique portée par la CGT

Communiqué de l'UNSA Verallia

Compte rendu réunion extraordinaire du CSE suite au DGI Amiante émis par le syndicat CGT

Étaient présents à cette réunion :
la direction représentée par Mme TURQUIN responsable sécurité, Mr BESNARD directeur et Mr BRICHE RH
Une personne du cabinet d’analyse Veritas, spécialiste en mesure et analyse amiante
Les trois organisations syndicale de l’usine.

Dans son DGI le syndicat CGT affirme que les salariés sont exposés à des risques mortels , puisqu’ils sont exposés à l’amiante.

Votre syndicat UNSA prend très au sérieux tout ce qui concerne les salariés de l’usine et c’est avec une grande attention que nous avons suivi le dossier.

Les faits :

Le 16 juillet un incendie se déclare à la machine 11 du four 1, le feu s’étend rapidement à la toiture via une bâche de chantier laissée en place depuis 2014.
La toiture du F1 est réalisée en plaque fibrociment largement utilisée jusqu’en 1990 et autorisée jusqu’en 1997.

Ces plaques contiennent de l’amiante et constituent un danger certain pour la santé publique si elles sont découpées, seul un professionnel agrémenté peut les déposer et les recycler.

Le 18 juillet 2019,avant l’intervention de l’entreprise chargée de réparer les dégâts de toiture liés à l’incendie des mesures d’amiante sont réalisées par un laboratoire indépendant certifié COFRAC (STRATECH). Les résultats sont en dessous des normes législative. L’entreprise est autorisée à travailler .

Le 18 et 19 juillet, un deuxième laboratoire (VERITAS) réalise des mesures de pollution de l’air au niveau four 1 et sur le plancher machine four 1, et cela pendant 24 heures. Aucune pollution de la zone n’a été mise en évidence à l’intérieur de la hall bout chaud four 1.

Le 23 octobre, la société DEKRA a audité l’ensemble de la toiture, il en ressort que la toiture est dégradée, une évaluation périodique est nécessaire mais ne nécessite pas une action corrective immédiate.

La direction s’est engagée à changer la toiture du four 1 lors du prochain chantier four 1 en 2024. Cet engagement a été pris le 12/09/19 en présence de l’inspection du travail et des membres du CHSCT (CGT).

Du 25 au 28 Novembre 2019, des mesures d’amiante dans l’air ont été réalisées au sein de l’atelier moulerie. Aucune fibre d’amiante n’a été détectée.

Le 20 décembre, le responsable production a donné pour consignes aux chefs de quart :
Si problèmes liés à la chute de morceaux de plaque de toiture, arrêter les machines au Bout chaud et évacuer le personnel concerné

Une expertise des morceaux tombés a été confiée à un organisme Cofrac. La direction nous communiquera les résultats d’analyse le 13/01.

VERITAS poursuit les mesures de fibres d’amiante pour une durée d’un mois à raison de 2 analyses de 24 heures par semaine, les résultats seront communiqués aux organisations syndicales.

Les résultats d’analyse des différents laboratoires nous a été donnés.

Bilan :
Il apparaît que de nombreuses mesures concernant le risque amiante ont été réalisées par plusieurs laboratoires, aucunes d’entre elles ne montre la présence de fibre d’amiante dans notre environnement de travail.
La direction s’est engagée à changer les toitures F1 et F2 lors des prochaines réparations des fours.

Le syndicat UNSA a posé la question suivante à l’expert amiante en fin de réunion :

« Pouvez-vous nous certifier qu’aucun salarié de l’usine n’est exposé aux dangers liés à l’amiante? »

L’expert confirme que les résultats sont conformes à la législation du code du travail, donc pas de contre indications pour le personnel concernant une éventuelle exposition respiratoire aux fibres d’amiante.

Vos élus UNSA sont rassurés par ces propos, malgré tout nous continuerons à suivre le dossier de très très prêt. Notre sécurité est notre priorité.

Par contre nous ne comprenons pas et regrettons l’attitude du syndicat CGT qui communique des informations à la presse avant d’avoir tous les éléments en sa possession.
Erreur de communication de leur part ou volonté de nuire à l’entreprise ?

Cette mauvaise publicité nuit à l’image de marque de Verallia, nous fait perdre des clients, inquiète les riverains et par la même occasion l’inspection du travail et le préfet.

Attention, nos emplois sont en jeu, à trop jouer avec le feu on finit par se brûler.

N’hésitez pas venir à nous rencontrer pour en parler

Vos élus UNSA

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche