Opinion

lettre ouverte au Directeur académique de Saône-et-Loire, signée par l'intersyndicale SUD Éducation, CGT Éduc'action et FSU

Lettre ouverte au Directeur académique de Saône-et-Loire, signée par l'intersyndicale SUD Éducation, CGT Éduc'action et FSU, à l'initiative de l'Assemblée Générale de l’Éducation qui s'est tenue le lundi 14 janvier dernier à la maison des syndicats de Chalon-sur-Saône, dans le contexte de la lutte contre le projet de retraites par points.

Monsieur,

A Monsieur le Dasen de Saône-et-Loire A Chalon-sur-saône, le 14.01.2020

Nous avons eu le plaisir d’apprendre que grâce au décret du 1er décembre, votre prime annuelle maximale passe de 49980 euros à 51760 euros par an et le complément maximal de 8820 à 12940 euros. Votre écoute auprès des personnels, votre travail, et votre gestion rigoureuse des deniers publics (comme l’augmentation du temps de travail des AESH sans l’augmentation de salaire correspondante) ont été récompensés par une augmentation considérable de votre revenu. Notre Ministre a aussi pensé aux enseignant-e-s en leur attribuant la somme supplémentaire de 20 euros par mois, une somme considérable pour les féliciter de faire une deuxième heure supplémentaire, de répondre à de plus en plus de missions (orientation de nos élèves avec la suppression des conseillères d’orientation, élaboration des sujets des E3C...). Malheureusement, Monsieur Blanquer a oublié de distribuer ses cadeaux aux AP, AESH, AED dont les revenus n’atteignent pas l’équivalent du SMIC.

Pour faire bon usage des primes que l’on vous a attribuées, nous vous proposons de soutenir notre caisse de grève. En effet, depuis le 5 décembre, plusieurs personnels de notre collectif sont en grève contre la réforme des retraites. Nous savons que les pensions vont globalement baisser de plusieurs centaines d’euros par mois. Même si les primes seront intégrées dans le système de retraite à point, cette réforme touche tous les personnels de l’Éducation nationale, quelque soit leur place dans la hiérarchie. Si cette réforme passe, elle va briser la solidarité intergénérationnelle, au profit du chacun-e pour soi (la retraite par capitalisation). Nous sollicitons donc dès maintenant votre générosité. Vous pouvez envoyer votre participation à l’un des syndicats signataires qui la reversera dans la caisse de grève.

Veuillez croire, Monsieur, en notre attachement au service public d’éducation.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche