Opinion

L’Association Ornithologique et Mammalogique de Saône-et-Loire (AOMSL) interpelle le Président de la République

Communiqué de Presse

Quotas de chasse des oiseaux migrateurs : encore un effort M. le Président !

Après la suspension pour un an du piégeage des merles et des grives au moyen de la glu, des arrêtés ministériels parus ce jour au Journal officielreconduisent les quotas de destruction de plus de 110 000 oiseaux migrateurs, dont 106 500 Alouettes des champs, dans 5 départements, au moyen d’autres pièges (filets, pantes, matoles).

L’Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire dénonce ces privilèges accordés à quelques personnes par dérogation aux règles de protection des oiseaux migrateurs et avec pour seul motif, la tradition.

Ces dérogations démontrent que dans notre pays la faune sauvage et la biodiversité sont gérées en fonction de critères politiques, qui prévalent sur les avis scientifiques. A-t-on déjà vu un Président de la Vème République se mêler de questions de chasse ? Si vous souhaitez, Monsieur le Président de la République, décider vous-même, n’hésitez plus : osez une abolition complète et définitive des chasses traditionnelles.

Le temps où le piégeage des oiseaux migrateurs était un loisir est révolu. Ne détruisons plus les oiseaux migrateurs !

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche