Politique de droite

SENATORIALES - Eric Michoux dévoile ses colistiers

Après Jérôme Durain mardi dernier, c'est au tour du candidat Eric Michoux de présenter celles et ceux qui accompagnent sa candidature aux élections sénatoriales qui se tiendront le 27 septembre prochain.

C'est à Sennecey le Grand, fief historique du sénateur Jean-Paul Emorine, et parrain d'Eric Michoux pour cette édition 2020 des sénatoriales, que l'équipe s'est présentée à la presse. A ses côtés, ce sont 4 élus Saône et Loiriens, qui viennent accompagner Eric Michoux dans sa conquête d'une place au Palais du Luxembourg avec la liste "Saône et Loire territoire d'avenir".

4 élus de terrain, issus de la société civile

Stéphanie Dumoulin - 47 ans - maire de Chauffailles, élue en 2020 et pendant 13 ans adjointe aux affaires sociales de la commune - 1ere Vice présidente de la communauté de communes de La Clayette-Chauffailles en Brionnais, et surtout Clerc de notaire.

Vincent Faguet, 52 ans - Maire de Senozan depuis 2014 et conseiller communautaire de la communauté de communes Mâconnais Beaujolais Agglomération - Chef de corps des pompiers de Senozan et chef de marché

Josiane Berard - 62 ans - Adjointe au maire de Montceau les Mines et Présidente du Conseil de l'Ordre des sages femmes de Saône et Loire depuis 12 ans.

Rémy Gay - 63 ans - Maire de Pourlans depuis 2014 et administrateur de divers organismes agricoles - Céréalier.

Une fois les présentations faites de la garde-rapprochée d'Eric Michoux, les uns et les autres ont insisté sur l'importance de "garder les pieds sur terre", du soutien accordé "à l'élu de terrain qu'est Eric Michoux", "des élus issus du terrain qui répondent aux problématiques de terrain". 

Une élection qui se joue à 1680 bulletins exprimés

Ce sont 1680 courriers, signés par Eric Michoux et Jean-Paul Emorine qui ont été adressés à l'ensemble des Grands Electeurs du département, "c'est une forme de respect qu'on leur doit" ont insisté les deux élus, avant de rappeler l'enjeu de cette élection qui se joue avec un nombre très serré de participants. Seulement 1680 personnes auront à coeur d'élire leurs représentants au Sénat alors que seulement trois places sont proposées à l'élection. C'est dire tout l'enjeu des prochaines semaines où chaque voix comptera. "Je rencontre 5 à 6 maires par jour" rajoute Eric Michoux, qui affiche près d'une vingtaine de réunions jusqu'au jour J, en vue de rencontrer le maximum de Grands Electeurs. Une situation qui ne change pas vraiment des habitudes du chef d'entreprise et maire d'Epervans, bien habitué à écumer le territoire. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche