Saône et Loire économie

Vers une ubérisation de la fonction d'agent commercial avec alexyia ?

C'est une start-up chalonnaise pilotée par Eric Mermet, qui est à l'origine de ce qui pourrait être une petite révolution, si d'aventure la mayonnaise devait prendre.

Le commercial n'a plus de secrets pour Eric Mermet, qui navigue dans cet univers depuis de nombreuses années. Depuis trois semaines, il a lancé Alexyia, une start-up qui vise "à simplifier la prospection des entreprises en permettant à chacun d'entre nous de se faire un complément de revenu". "Une ubérisation en somme de la fonction d'agent commercial, comme si les opportunités commerciales arrivaient directement sur votre téléphone ou votre boîte mail. Alexyia permet à chaque individu qui a connaissance d’une opportunité d’affaire, de la publier gratuitement sur la plateforme web. De l’autre côté et grâce à ses algorithmes intelligents, Alexyia, va transmettre ces opportunités à des entreprises/professionnels qui recherchent du nouveau business, des nouveaux clients, et qui auront au préalable enregistré des requêtes à l’aide de mots clés. Si l’entreprise est intéressée par l’opportunité (un LEAD) elle en propose un prix pour en obtenir l’exclusivité. Ainsi, Alexyia simplifie la prospection des entreprises, permettant au passage de réaliser des économies substantielles sur les budgets commerciaux et marketing; cerise sur le gâteau, elle permet à chaque citoyen qui dépose une opportunité commerciale, de se faire un complément de revenu.".

Utopie  ? C'est la question qu'on est en droit de se poser mais Eric Mermet et Alexyia font le pari de cette capacité qui réside en nous à arrondir ses fins de mois, dans un contexte économique toujours plus compliqué, pour pousser à la réussite de cette petite innovation commerciale. Une innovation qui a obtenu une bourse French Tech et le soutien de BPI France avec une première campagne de levée de fonds qui a réussi à draîner quelques 250 000 euros.

"Rendre les démarches de commercialisation qui restent longues, laborieuses et coûteuses plus opérationnelles et moins coûteuses pour chacun" c'est l'ambition affichée pour cette jeune start-up chalonnaise. En terme de chiffre d'affaires, le prévisionnel pour 2020 est fixée à 2 millions d'euros. C'est dire les ambitions affichées par Eric Mermet et sa petite équipe qui a pris place à SaôneOr. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche