Sport

La boxe française à la fête dimanche à l'occasion de la sélection pour les championnats de France (2/2)

Dimanche, le gymnase Jean Zay accueillait une centaine de boxeurs venus de toute la Bourgogne Franche-Comté pour une manifestation sportive de grande ampleur. Plus de détails avec Info Chalon.

Dimanche 16 février, une centaine de boxeurs issus de 12 clubs de savate boxe française de Bourgogne Franche-Comté étaient invités à se rendre au gymnase Jean Zay, à Chalon-sur-Saône.


Organisée conjointement par le Wallaby 71et le Comité départemental 71 de la Fédération Française de Savate Boxe Française et Disciplines Associées (FFSBFDA), cette manifestation sportive de grande ampleur qui réunissait dans un même lieu la sélection de ligue pour les championnats de France assaut féminin et masculin, la sélection de ligue pour les championnats de France jeune féminin et masculin, la sélection de ligue pour les championnats de France vétéran masculin féminin ainsi que la coupe de France vétéran pour les féminines et, pour finir, la sélection pour le challenge Gants de couleurs féminin masculin.

Parmi les participants, se trouvaient 14 membres de l'ASC Chevigny Multiboxes, avec Alain Simoneau, 7 de la Savate Luronne, avec Shann Machabert, 4 de l'Esquive Poligny, avec Franck Gonnetan, 4 de la Savate Vésulienne, avec Gérald Pumpel, 3 du Sens Arts Martiaux Boxe Française avec Émilie Delore, 2 du Club de Boxe Française d'Autun, avec Christophe Pinto, 5 du SBF Savouges, avec Sylvain Gaudrillet, 2 du Club de Boxe Française de Valay, avec Claude Lechat, 2 de la Savate Castel Montoise, avec Gwenaël Le Gallo, et 5 du GBF 90 de Giromagny, avec Gilles Druelle.


La pesée a eu lieu de 9 heures à 11 heures et les 1ers assauts ont débuté aux alentours de midi.


Reprenant ce mot d'argot qui désigne une vieille chaussure, la savate désigne bien la caractéristique des techniques de pieds. Seule discipline pieds-poings née en Europe, elle tire ses origines dans le pugilat et le pancrace qui remontent à l'Antiquité.


La Savate boxe française (SBF) est apparue vers 1800 à Paris en parallèle au chausson, discipline pratiquée dans le Midi, à la différence près que la SBF ajoute les poings aux pieds. Alliant exigence, du jeu et du respect, il s'agit d'une une pratique sportive permettant l'affontement sans nuire à l'intégrité physique et impose une progression intelligente qui mêle l'apprentisage des techniques à l'esprit sportif.


La SBF se pratique selon 2 façons : le combat et l'assaut. Lors de la manifestation de dimanche, il s'agissait d'assauts qui interdisent tout contact rude, une pratique d'opposition basée surtout sur la technique et les touches. A contrario, du combat où la puissance des coups est autorisée et la recherche du hors-combat (K.O.) est acceptée.


Développée dans un contexte de violence urbaine à Paris, la Savate est devenue le sport des Brigades du Tigre, crées en 1907, la mythique et avant-gardiste police mobile, ancêtre notre actuelle police judiciaire. Depuis 2015, la Savate boxe française est officiellement répertoriée par l'UNESCO comme Patrimoine Culturel Immatériel de la France.


Étaient présents, Aurélia Oger-Leroux, présidente du Wallaby 71 et du Comité départemental 71 de la FFSBFDA, André Cornu, président de la ligue de Bourgogne Franche-Comté de Savate boxe française, Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, Dominique Rougeron, conseillère municipale déléguée aux relations avec le monde culturel et sportif, Philippe Finas, adjoint aux sports de la ville de Chalon-sur-Saône, Pierre Carlot, conseiller municipal délégué aux sports, pour ne citer qu'eux.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche