Bourgogne

44,8 millions d’euros d’aides régionales mobilisés par le Conseil régional

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 9 mars 2018. Les élus régionaux ont examiné 102 rapports pour un montant global de 44,8 millions d’euros. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation avec notamment plus de 9,5 millions d’euros mobilisés dans le cadre du Plan d’investissement des compétences, mais aussi la culture, la fraternité et le développement durable.

Cap sur la formation et l’emploi :

10 millions d’euros pour le PIC (Plan d’investissement Compétences) 

 

En 2018, la Région mobilise 10 millions d’euros dans le cadre du « Plan d’investissement Compétences ». Objectif : améliorer la qualification des jeunes et des demandeurs d’emploi non qualifiés. 

 

Depuis le début du mandat, la Bourgogne-Franche-Comté a accompli un effort exceptionnel pour former les personnes les plus éloignées de l’emploi. Grâce aux moyens dégagés dans ce cadre, soixante-dix mille chômeurs ont été formés en deux ans pour leur permettre de se reconvertir et de retrouver un emploi. 

En 2018, avec le Plan d’investissement Compétences, la Région crée des places de formation et consacre près de 10 millions d’euros pour : 

- L’achat de formations courtes : permettre aux demandeurs d’emplois les moins qualifiés de se former tout en étant rémunérés. Ces formations devraient concerner 2 750 bénéficiaires, pour un budget de 7 999 500 euros.

- Le dispositif de formations linguistiques : développer l’offre de formation pour les personnes en situation d’illettrisme et les personnes ayant besoin de formation en français langue étrangère. Une enveloppe de 900 000 euros est affectée à ce dispositif pour 425 nouveaux bénéficiaires. 

- L’achat de formations de niveau V : transmettre aux personnes qui n’ont pas de qualification le premier niveau de formation (niveau CAP). Un budget prévisionnel de 700 000 euros permettra l’achat d’une dizaine d’actions de formation représentant 96 places ouvertes.

 

 

Priorité emploi-formation

 

Soutien à l’innovation au sein des filières stratégiques de notre région

Dans le cadre de sa politique en faveur du développement économique et de l’aide à l’innovation, la Région accompagne chaque année les programmes d’actions des pôles de compétitivité. Le montant total de subventions attribuées s'élève à plus d’1,2 million d’euros, réparti comme suit :

- 283 735 euros pour le pôle des Microtechniques, qui a labellisé en 2017 onze projets R&D, dont neuf à l’Agence nationale de la recherche ;

- 195 000 euros pour pôle Nuclear Valley, seul pôle labellisé par l’Etat dédié au nucléaire civil en France. Il a vocation à préparer les entreprises à l’ensemble des marchés liés à la transition numérique, à la maintenance et au démantèlement des centrales ;

- 100 000 euros pour le pôle Plastipolis, qui ambitionne notamment, à l’horizon 2020, de faire de la filière plasturgie française le leader en Europe et de devenir une « usine à produits d’avenir » ;

- 269 500 euros pour le pôle Véhicule du Futur, qui travaille en priorité sur les besoins actuels et futurs du marché de la mobilité de la filière automobile. Il apporte une forte contribution à la stratégie de développement économique de la filière hydrogène et poursuit en 2018 de nouveaux projets avec le pôle de performance de Nevers-Magny-Cours ;

- 360 000 euros attribués au pôle Vitagora, qui œuvre pour une alimentation durable au service du bien-être des consommateurs. Trois domaines stratégiques sont encouragés : le plaisir gustatif, la préservation du capital santé et le respect de l’environnement.

 

 

Fonds régional d'appui à la professionnalisation (FRAP) 

La Région permet grâce au FRAP de combler l’écart entre les compétences que détiennent les demandeurs d’emploi et celles que requière le poste proposé. Elle accorde une nouvelle aide de 181 504 euros pour former 120 demandeurs d’emploi.

 

Avec le FRAP, la Région cofinance aux côtés de Pôle emploi et des OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés), des actions de formation préalables au recrutement. Des demandeurs d’emploi, disposant d’un profil adapté aux exigences des postes à pourvoir, sont en effet disponibles, mais il leur manque la qualification ou l’habilitation requise pour être recrutés.

La Région soutient ainsi :

- l’école de maroquinerie d’Avoudrey (25), qui organise 3 sessions de formation de « Pré-qualification au CQPI Employé de maroquinerie (EMA 60, 61 et 62) » pour 90 demandeurs d’emploi et l’entreprise SIS Avoudrey, qui s’engage à recruter les personnes formées en CCD de 12 mois, CDI ou contrats de professionnalisation ;

- l’AFPI Sud Franche-Comté, qui propose une action de formation « Opérateur régleur sur presse à injecter » pour 8 demandeurs d’emploi et 5 entreprises régionales (AFCI, R. Bourgeois, Metallis, Diehl) qui s’engage à recruter les personnes formées en contrat de professionnalisation de 12 mois ;

- le GRETA 70, qui dispense une action de formation « Soudure, robot et usinage » pour 10 demandeurs d’emploi et 1 entreprise (SAHGEV), qui s’engage à fournir du travail aux personnes formées pour 9 mois en contrat de travail temporaire ;

- le CFP (Conseil Formation Plasturgie) pour une action de formation « CQP conduite d’équipement de fabrication » à destination de 12 demandeurs d’emploi et d’une entreprise (STG) qui s’engage à recruter en 2018 les personnes formées.

 

 

Un investissement massif dans les lycées

Plus d’une dizaine de rapports et près de 9,12 millions d’euros concernent directement les lycées de la région. 

Essentiellement des investissements, avec une enveloppe de 7,71 millions d’euros affectée aux opérations dans le cadre du PPI (programme pluriannuel d’investissements), aux gros travaux d’entretien ou aux équipements. Il s’agit aussi des opérations liées au fonctionnement des établissements pour un montant de 1,4 million d’euros.

 

Aide aux familles

Cette année, la Région a décidé de généraliser le dispositif de tarification sociale au bénéfice des élèves boursiers scolarisés dans les établissements publics et privés. Il interviendra en complément des aides d’Etat et permettra une déduction sur les factures émises par les lycées : montant maximum de 100 euros par an pour un demi-pensionnaire et 150 euros pour un interne.

En second lieu, la Région met en place un dispositif d’appui aux lycées publics et privés pour l’aide personnalisée aux familles en matière de restauration et d’hébergement. A l’instar du fonds social lycéen accordé par l’Etat, il sera attribué aux établissements une enveloppe financière pour répondre aux besoins repérés par les établissements.

Le total des subventions attribué aux lycées est de 881 950 euros au titre du dispositif d’aide aux familles boursières et de 167 664 euros au titre du dispositif d’appui aux établissements pour l’aide personnalisée aux familles.

 

 

Université : Carte multiservice et renforcement des infrastructures numériques 

 

La commission permanente attribue une subvention d’un million d’euros à l’Université de Bourgogne pour la deuxième tranche de l’opération « Carte multiservices Bourgogne-Franche-Comté et la remise à niveau des infrastructures numériques ». 

La Région s’est fixée comme objectif de favoriser les bonnes conditions d’étude et de vie des étudiants, des enseignants et des chercheurs. Le projet « Carte multiservices Bourgogne-Franche-Comté et de remise à niveau des infrastructures numériques » est conduit sous la maîtrise d’ouvrage de l’Université de Bourgogne. En 2020, l’ensemble des étudiants, enseignants et personnels de ces établissements  bénéficieront d’une carte commune pour accéder aux bâtiments universitaires, bibliothèques, équipements sportifs et parkings, payer certaines prestations sur les campus (restauration, impressions de documents, laveries automatiques, etc.), et même s’identifier (émargement aux examens, connexion aux ordinateurs, vote aux élections des représentants étudiants).

Objectifs : développer un système moderne et fiable de gestion de ces cartes, acquérir du matériel informatique (lecteurs de carte, logiciels, équipements pour le Datacenter) et rénover le réseau RUBAN (Réseau Université de Bourgogne, Audiovisuel et Numérique) qui supporte les services numériques offerts aux usagers, les câblages et fibres optiques, les locaux techniques, les routeurs et systèmes de pare-feu… 

La première tranche de l’opération a déjà bénéficié d’une subvention régionale de 750 000 euros. La Région apporte un financement d’un million d’euros pour la seconde phase du projet.

 

 

 

Priorité fraternité au sein des territoires

 

Soutien aux très petites entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS)

 

La Région soutient les opérateurs qui accompagnent et financent la création-reprise des TPE de l’ESS. Pour le premier semestre 2018, la commission permanente accorde une aide globale de 1,02 million d’euros aux :

- 3 associations BGE (réseau associatif d'aide à la création d'entreprises) du territoire (395 000 euros),

- 8 plateformes Initiative France (451 275 euros),

- 2 associations régionales France Active (176 400 euros).

 

 

Musique et culture pour tous

 

Neuf Scènes de Musiques Actuelles bénéficient d’une subvention de la Région de 720 900 euros (en augmentation de 92 190 euros).

Des subventions de fonctionnement sont également proposées pour 10 structures de diffusion intermédiaires (associations, salles de spectacles, collectivités…), acteurs indispensables du maillage culturel du territoire qui mettent en œuvre une programmation et des actions de médiation au plus près des habitants. Toutes les esthétiques des musiques actuelles sont concernées : le jazz, le rock, la chanson, les musiques improvisées. Au total, 180 800 euros leur sont réservés. 

Soutien à l’ARTDAM

La subvention annuelle accordée l’Artdam lui permettra de mettre en œuvre ses actions en faveur de l’ensemble des acteurs du spectacle vivant et de la musique : location de matériel, formations techniques, accueils en résidence, studio d’enregistrement. La subvention se compose de 355 000 euros pour le fonctionnement et de 60 000 euros pour l’investissement.

Par ailleurs, dans le cadre dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma », la Région lui accorde une subvention de 55 000 euros. 

 

Aide à l’emploi associatif 

 

Dans le cadre du programme régional d’aide à l’emploi associatif, la Région accorde une aide globale de 266 000 euros à 30 associations de Bourgogne-Franche-Comté pour la création ou la pérennisation de 38 postes. Par ailleurs, 23 associations locales bénéficient d’une aide en investissement pour un montant total de 123 000 euros.

Déployé dès septembre 2017, le programme régional d’aide à l’emploi associatif apporte un soutien conséquent aux associations, avec un objectif de création ou de pérennisation des emplois. L’aide est proposée aux secteurs identifiés comme prioritaires par la collectivité, comme la culture, le sport, la jeunesse, l’éducation populaire, la citoyenneté, la santé, l’environnement, la solidarité et la formation, ainsi qu’aux associations déployant des actions à l’échelle régionale (réseaux, unions et fédérations).

 

 

 

 

Quelques exemples d’aides votées en commission permanente,  département par département

(Liste non exhaustive. La globalité des délibérations sera très prochainement consultable sur le site internet de la Région).

 

 

 

 

 

 

CÔTE-D’OR

 

 

Développement touristique

 

Aménagement du Port de Pouilly-en-Auxois 

La commission permanente attribue une aide de 95 146 euros à la communauté de communes de Pouilly-en-AuxoisBligny-sur-Ouche pour l’aménagement d’une station de vélos électriques et la modernisation du bateau promenade électrique « La Billebaude » autour du Port de Pouilly-en-Auxois.

 

La communauté de communes de Pouilly-en-Auxois–Bligny-sur-Ouche se situe entre l’Auxois et la Vallée de l’Ouche. Elle est traversée par le canal de Bourgogne. Le tourisme lié au canal et aux activités de pleine nature est l’un des supports de développement de ce territoire.

En 2002, la communauté de communes a été précurseur en termes de mobilité douce en mettant à l’eau le premier bateau promenade fonctionnant exclusivement à l’électricité « La Billebaude ». Le bateau accueille chaque année en moyenne 11 000 passagers.

La Région est sollicitée par la communauté de communes de Pouilly-en-Auxois – Bligny-sur-Ouche pour proposer une activité de tourisme propre et neutre en consommation d’énergies fossiles.

Tout d’abord, il s’agit de remplacer les moteurs et les batteries du bateau électrique par des équipements de dernière génération, offrant une meilleure autonomie et une consommation réduite en électricité.

Ensuite, il convient de remplacer la centrale photovoltaïque par un système performant et répondant directement aux besoins en électricité du bateau, de la capitainerie et des équipements touristiques : bornes plaisanciers et station de vélos électriques.

Enfin, la mise en place d’une station de 6 vélos électriques qui répondrait à la demande croissante des touristes d’autant que la véloroute du Tour de Bourgogne passe devant la Capitainerie.

Le coût total de l’investissement s’élève à 249 000 euros. 

 

 

 

Culture

 

Librairie Chat Mirabel à Mirebeau-sur-Bèze

Dans le cadre de sa politique culturelle et de son soutien aux librairies indépendantes, la Région accorde une subvention de 5 250 euros pour l’achat du mobilier de la librairie Chat Mirabel qui a ouvert ses portes en janvier 2018 à Mirebeau-sur-Bèze.

La Région, consciente des enjeux et des défis que rencontrent les librairies indépendantes et soucieuse d’encourager en région un réseau de libraires de qualité, accompagne ces acteurs dans leurs projets de développement. Pour cela, elle met en place un programme de soutien à l’équipement informatique, à la constitution ou au rachat de stock et aux travaux de second œuvre et achat de mobilier.

Le Chat Mirabel compte un stock de 2 000 ouvrages et propose également des articles de loisirs créatifs.

 

Aide à La Vapeur

Dans le cadre du soutien aux lieux de diffusion labellisés Scènes de Musiques Actuelles (SMAC), la Région accorde une aide de 82 000 euros pour le fonctionnement de La Vapeur à Dijon. 

Au-delà des actions culturelles (accompagnement des artistes…) et des actions de médiation, La Vapeur propose des concerts avec des artistes régionaux et des têtes d’affiche (Nada Surf, Brigitte, Etienne Daho…).

L’année 2018 a été marquée par la réouverture de ce lieu culturel incontournable de la métropole dijonnaise après la réalisation de travaux de rénovation et d’extension durant plusieurs mois. Un projet soutenu par la Région à hauteur de 200 000 euros.

 

Une nouvelle signalétique à Châteauneuf-en-Auxois

Six nouveaux panneaux de présentation du patrimoine public de la commune de Châteauneuf-en-Auxois verront bientôt le jour. Cette nouvelle signalétique s’inscrit dans un projet plus global de création d’un parcours de visite dans le village porté par l’association Les Amis de Châteauneuf qui œuvre depuis 1956 à la valorisation du patrimoine de la commune. Une deuxième série de panneaux sera réalisée ultérieurement pour une présentation du patrimoine privé du village. 

La signalétique est financée par la Région à hauteur de 6 700 euros et l’association pour un montant de 1 740 euros.

Une aide de 1 500 euros est également accordée à l’Association Les Amis de Châteauneuf pour l’organisation de la Fête de l’été et du Festival de musique classique qui auront lieu du 30 juin au 1er juillet 2018 à Châteauneuf-en-Auxois.

 

 

DOUBS

 

 

Développement touristique

 

EURL Funamb’ully : création d’un parc accrobranche à Ornans (25)

Il s’agit de créer à Ornans une activité sportive de plein air pour une clientèle locale et touristique. Ce projet s’inscrit dans la dynamique du développement des activités de pleine nature, l’un des deux axes prioritaires du Contrat de station du Pays d’Ornans.

Le projet consiste en la création d’un parc accrobranche sur un terrain de deux hectares situé en forêts, mis à disposition par la Ville d’Ornans. Les activités suivantes seront proposées : un mini parc de 15 activités où les enfants évoluent sans baudrier, 3 parcours enfants à faible hauteur (50 cm à 1 mètre de hauteur), 6 parcours adultes (6 à 18 mètres de hauteur), 1 escalarbre (prise d’escalade sur arbre), 1 activité de parcours d’orientation.

L’objectif est d’accueillir l’ensemble de la famille, pour toutes les tranches d’âges. Ainsi, le parc proposera un espace de grimpe pour les enfants dès 3 ans. Il comportera également des parcours à faible hauteur pour les enfants de 3 à 10 ans. 

Le coût total du projet s’élève à 136 964 euros.

Une aide de 20 000 euros est proposée au titre du dispositif d’aide au développement des activités touristiques.

 

De nouveaux hébergements touristiques

La politique régionale en faveur des hébergements touristiques permet d’accompagner les porteurs de projets qui créent ou adaptent ces hébergements aux attentes des clientèles et aux évolutions des marchés touristiques (montée en gamme et en qualité) dans le cadre d’un projet global d’entreprises.

Un hôtel 3 étoiles dans le quartier Fontaine Argent à Besançon

Il s’agit de créer un nouvel établissement dans le quartier Fontaine Argent. Ce dernier disposera de 40 chambres. Ce projet en attente du label Quality Inn et d’un éco-label permettra la création de cinq emplois. Il bénéficie de 292 840 de subvention régionale.

Des aires de camping sur le Plateau du Russey

La communauté de communes du Plateau du Russey a décidé de créer deux aires de camping-car. Le projet s’inscrit dans une démarche de mise en réseau des différents équipements touristiques du pays horloger afin de proposer des circuits touristiques aux camping-caristes.

Le coût du projet s’élève à 26 660 euros, dont 6 665 euros d’aide régionale.

 

 

Culture

 

Dans le cadre de son soutien aux lieux de diffusion de musiques actuelles, la Région vote une aide au fonctionnement au bénéfice du Moloco à Audincourt (99 000 euros) et de La Rodia à Besançon (130 000 euros).

Le Moloco est une structure très active sur le territoire montbéliardais. Ce lieu travaille sur un nouveau projet artistique et culturel 2018-2021 et, cette année, sur une évolution de sa labellisation. 

Il assurera ses activités artistiques et culturelles tout au long de l’année : diffusion, répétition, accompagnement des pratiques, formations, lieu ressource, et mise en place d’actions culturelles sur son territoire.

La Rodia, salle de musiques actuelles de Besançon, met en place un projet artistique et culturel en développant ses activités autour de la diffusion, de l’accompagnement à la création et à la pratique scénique et de la médiation. En 2018, le lien social sera au cœur de ce projet dont les objectifs visent notamment à ouvrir ce lieu à des publics éloignés. 

La Rodia poursuivra le développement du festival « Détonation » et ses actions artistiques et culturelles tout en renforçant sa participation au réseau régional des acteurs des musiques actuelles. Par ailleurs, un projet d’extension de la grande salle de La Rodia devrait débuter cette année.

 

 

 

 

HAUTE-SAONE

 

ENVI pour accompagner la commune de Pesmes

 

La Région accompagne les villages de moins de 3 500 habitants, territoires d’innovation et d’avenir, à travers son programme « espaces nouveaux, villages innovants » (ENVI). La commission permanente vote une aide de 26 960  euros au bénéficie de l’Association « Avenir Radieux » de Pesmes dans le cadre de ce dispositif.

Il s’agit de soutenir l’organisation et la tenue du séminaire annuel de l’association qui porte sur le village de Pesmes et son contexte géographique ainsi que l’organisation d’expositions et de conférences pendant la durée du séminaire de 15 jours au cours du mois de juillet 2018.

L’association Avenir Radieux, installée sur la commune de Pesmes depuis trois ans a pour objectifs de faire de ce territoire rural, un « laboratoire d’innovation » au service de la qualité architecturale et urbaine, en impliquant la population aux actions menées et en favorisant le partage d’une culture architecturale et urbaine à travers l’organisation de séminaires et conférences ouverts aux étudiants, aux jeunes architectes et à la société civile. L’atelier opérationnel d’urbanisme et de développement, animé par l’association, profite également aux communes voisines.

 

 

 

 

Culture et musiques actuelles

 

Au titre de la politique culturelle et du soutien aux lieux de diffusion labellisés Scènes de Musiques Actuelles (S.M.A.C.), la Région accorde à l’Association Au coin de l’oreille–Echo system, une subvention de fonctionnement de 72 000 euros pour l’année 2018.

Au Coin de l’oreille porte les activités d’Echo System, projet de territoire qui défend un projet artistique et culturel, basé sur la promotion des musiques actuelles dans le département de la Haute-Saône. Attachée aux valeurs humanistes et démocratiques, l’association propose, à Scey-sur-Saône et dans son département, une programmation éclectique avec environ 50 concerts par an. 

Son activité repose également sur le développement de nombreux projets culturels.

 

 

 

JURA

 

Culture

 

Soutien à l’association Promodegel (Moulin de Brainans)

La Région accorde une aide de 74 000 euros à l’association Promodegel pour l’aide au fonctionnement 2018 du Moulin de Brainans

Ce dernier met en œuvre un projet artistique et culturel, basé sur la promotion des musiques actuelles (pratiques amateurs, artistes professionnels, pluralités d'esthétiques). Il s'inscrit dans une volonté d'ancrage sur un territoire rural avec une volonté d'ouverture, d'épanouissement et de solidarité. Son projet appelé « Le Moulin » est à la fois positionné à Brainans et ouvert sur le territoire (partenariat, concerts hors les murs...). 

L’association travaille actuellement sur la rénovation de ce lieu culturel jurassien.

 

 

Tourisme

 

Revitalisation du bourg-centre de Salins-les-Bains 

Les élus approuvent le contrat de revitalisation du bourg-centre de Salins-les-Bains où la Région s’engage à mobiliser une enveloppe de 750 000 euros pour accompagner la commune dans cette démarche.

La commune de Salins-les-Bains a construit une stratégie de revitalisation baptisée « Salins 2025 », permettant de répondre aux enjeux et objectifs suivants :

- Améliorer le cadre de vie,

- Relier les poumons économiques de la ville,

- Rendre le centre-bourg attractif,

- Maintenir l’implantation de commerces, activités et services en centre-bourg et viabiliser les activités touristiques.

Les différentes actions qui seront mises en place pour atteindre ces enjeux et objectifs sont :

- L’aménagement de la rue de la Liberté - tronçon bas,

- La valorisation des berges de la Furieuse - cheminement piétonnier,

- Le réaménagement du parc des Cordeliers,

- Le réaménagement du Carrefour Barbarine,

- L’aménagement d'un glacis au pied du Rempart Barbarine.

 

 

 

Aménagement du territoire

 

ENVI - Une nouvelle aire de loisirs et sports à Chilly-le-Vignoble

Dans le cadre du programme ENVI (Espaces Nouveaux Villages Innovants), une subvention de 15 000 euros est accordée à la commune de Chilly-le-Vignoble pour la conception et l’implantation d’un équipement d’aire de loisirs sportifs, dans le cadre d’une démarche participative collective et intergénérationnelle.

 

Pour répondre aux besoins des habitants, les élus de la commune de Chilly-le-Vignoble ont mis en place une démarche participative pour l’installation d’un équipement d’aire de loisirs sportifs.

Suite à la tenue d’une première réunion publique réunissant élus et habitants, un groupe de travail composé de 18 personnes volontaires (enfants, adolescents et adultes) a été créé et a pour mission de mener une réflexion sur la conception, l’implantation, le financement, le fonctionnement de cet équipement de loisirs-sportif au sein du village composé d’une piste de glisse/VTT (pumptrack) et un plateau multisports.

Cet équipement est destiné à tout public, dans le cadre d’une démarche participative collective et intergénérationnelle. Il s’agit ici de soutenir la conception, les fournitures et la pose de la piste de glisse.

 

 

 

NIEVRE

 

 

Plan pluriannuel d’investissements dans les lycées

 

Reconstruction des locaux du lycée Jean Rostand à Nevers

Dans le cadre du Programme Pluriannuel d’investissement (PPI), la Région vote une autorisation de programme de 1,8 million d’euros pour la reconstruction à l’identique des locaux du lycée professionnel, suite à l’incendie du 11 novembre 2016. 

Il s’agit aujourd’hui de réaliser les travaux du bâtiment d’externat pour pouvoir rendre à nouveau disponible l’ensemble des locaux (vie scolaire, CDI, ateliers couture…).

 

Rénovation des piscicultures du lycée agricole du Morvan

Le LEGTA du Morvan, situé à Château-Chinon, est un établissement public tourné vers la formation aquacole, l’environnement, l’agriculture, et les services aux personnes et aux territoires. L'opération de rénovation des deux piscicultures concerne la filière aquacole et vise à la rénovation complète des structures d'élevage et d'accueil des apprenants sur les deux sites avec pour finalité une hausse de la production en aquaculture biologique, la transformation et la vente en circuit court. 

La rénovation des deux piscicultures de Corancy et Vermenoux a fait l’objet d’une autorisation de programme de 3,2 millions d’euros dans le cadre du PPI. Les élus approuvent aujourd’hui une enveloppe complémentaire de 3 millions d’euros pour la rénovation de la pisciculture de Vermenoux.

 

 

Développement touristique

 

Nouveaux hébergements au Château de Chevannes à Amazy

La Région accorde une aide de 105 000 euros à la SAS Luxor Group pour la création de nouveaux hébergements pour l’accueil de groupes au Château d’Amazy. Ce dernier est situé dans un cadre exceptionnel dominant la vallée de l’Yonne, au sein du parc du Morvan. Le site dispose actuellement d’un gîte classé 3 épis et d’une activité liée à la formation. Le porteur de projet souhaite développer sa capacité d’hébergement touristique afin de proposer une offre d’accueil de groupe.

Le projet, d’un coût total de 720 518 euros prévoit la création de 4 chambres et la réhabilitation du meublé existant en gîte de groupe, soit une capacité d’accueil totale de 17 lits. Outre un objectif de classement 5 épis et de labellisation « vignobles et découvertes », l’obtention d’un éco-label est également envisagée.

 

Autour du canal du Nivernais

Les travaux se poursuivent, dans le cadre du programme de modernisation de restauration des infrastructures fluviales sur le canal du Nivernais, avec le Conseil départemental de la Nièvre. La Région accorde une aide de 750 000 euros pour les travaux prévus cette année.

Le Conseil départemental de la Nièvre gère depuis 1972 la partie concédée du canal du Nivernais. Une convention-cadre a été conclue pour la période 2015-2020 pour la mise en œuvre d’un programme pluriannuel d’investissement en vue du développement de l’économie fluvestre sur la section concédée du canal du Nivernais.

Le programme, présenté au titre de l’année 2018, porte notamment sur des biefs (restauration et étanchement de digues, défense de berges…), des restaurations d’ouvrages, des travaux sur des réservoirs de stockage d’eau, des travaux de sécurisation, de mise en conformité et des travaux de restauration de maisons éclusières. Le coût total des travaux proposés pour 2018 s’élève à 1 million d’euros. 

 

La commission permanente vote par ailleurs une aide de 2 000 euros au bénéfice de l’association nivernaise Le Brochet bichois qui organise la Fête de la pêche autour du canal du Nivernais, du 29 juin au 1er juillet 2018.

 

 

Culture

 

Soutien au Café Charbon

La commission permanente attribue une subvention de fonctionnement de 61 400 euros à l’association Au Charbon, lieu de diffusion labellisé Scène de Musiques Actuelles (SMAC).

Le Café Charbon, géré par l’association neversoise Au Charbon, dispose d’un projet culturel et artistique qui comprend trois axes : la diffusion musicale, la mise en place d’actions culturelles et l’accompagnement des groupes. 

Ce lieu culturel connaîtra, cette année, d’importants changements puisque l’équipement va être réhabilité pour augmenter la jauge de la salle et améliorer les conditions d’accueil du public, des artistes et des salariés. Un investissement porté par Nevers Agglomération, par ailleurs soutenu par la Région au titre de l’aménagement du territoire.

 

 

 

SAONE-ET-LOIRE

 

 

Développement touristique

 

 

Cave coopérative de Buxy

La Région soutient le projet de développement de la cave coopérative de Buxy pour un montant global de 86 408 euros (73 908 euros pour la création d’un espace œnotouristique et  12 500 euros pour la création et le développement de l’application smartphone).

La cave des vignerons de Buxy regroupe 272 exploitations familiales sur 1 150 hectares de vignes en Côte Chalonnaise. Elle est labellisée « Vignobles et Découvertes » et s’est engagée dans la démarche « vignerons en développement durable ». La coopérative qui réalise un chiffre d’affaires de 31,7 millions d’euros, a engagé un important programme d’investissement sur 4 ans (7,2 millions d’euros) pour moderniser son outil de production. Le projet intègre également la création d’un nouveau caveau de vente comportant un espace dédié à l’œnotourisme. Parallèlement à cet aménagement, le projet prévoit l’installation de l’œuvre d’Ivan Avoscan, sculpteur buxynois disparu en 2012. Des outils numériques seront également développés, notamment une application smartphone.

 

 

Culture 

 

Une Cave à musique et des spectacles avec l’association Luciol

Au titre de sa politique culturelle et de son soutien aux lieux de diffusion labellisés Scènes de Musiques Actuelles (S.M.A.C.), la Région accorde une aide de 67 000 euros à l’association Luciol pour le fonctionnement 2018 de La Cave à musique.

L’association Luciol gère La Cave à musique basée à Mâcon. Son projet artistique et culturel s’articule autour de la diffusion (artistes régionaux et têtes d’affiche) et de l’accompagnement des pratiques des musiques amplifiées (avec notamment l’existence d’un Espace de Musiques Amplifiées pour mener cette mission). Par ailleurs, l’association réalise un travail préparatoire pour créer une 2e salle de concert, plus grande et plus accessible, dans la cave qui jouxte les locaux actuels de ce lieu culturel.

 

Spectacles pédagogiques « Peace & Lobe 2018 »

La commission permanente accorde une subvention de 30 000 euros à l’association Luciol pour son spectacle pédagogique régional « Peace & Lobe ».

L’association Luciol, gestionnaire de La Cave à musique – lieu de diffusion de musiques actuelles basé à Mâcon –, coordonne depuis son lancement en 2003 un projet original de sensibilisation aux risques auditifs liés à la pratique et à l’écoute des musiques actuelles « Peace & Lobe ». 

Un dispositif similaire avait été lancé en 2007 en Franche-Comté en 2017 par le Rézo Parleur, association créée par les lieux de diffusion de Franche-Comté. Les deux porteurs de projets ont souhaité trouver une articulation commune. En 2017, la régionalisation de l’opération pédagogique s’est mise en place de manière cohérente sur l’ensemble du territoire régional et l’association Luciol porte financièrement le projet régional dans sa globalité.

46 spectacles pédagogiques ont été présentés à des lycées bourguignons et francs-comtois touchant au total 3 191 lycéens.

L’objectif pour l’année 2018 est de conforter la régionalisation de l’opération et de mettre en place de manière cohérente le dispositif sur l’ensemble de la nouvelle grande région en veillant à un maillage du territoire pertinent sur les 8 départements et de toucher ainsi plus de 14 000 élèves en Bourgogne-Franche-Comté.

 

 

Lycées

 

Festival 2018 des lycéens de Saône-et-Loire

La Région accorde une subvention de 4 000 euros pour l’organisation de cette manifestation.

Depuis treize ans, les lycéens de Saône-et-Loire mobilisent leurs talents et organisent chaque année des spectacles dont l’intégralité des recettes est reversée à des associations qui luttent contre la misère sous toutes ses formes. 

En 2018, trois spectacles au bénéfice des Restos du Cœur sont programmés :

- mercredi 14 mars à la salle Marcel Sembat à Chalon-sur-Saône,

- mercredi 28 mars à l’Hexagone à Autun,

- samedi 7 avril à L’Embarcadère à Montceau-les-Mines.

En 2017, les manifestations ont fait intervenir quelque 500 jeunes et rassemblé environ 4 000 spectateurs. Cela a permis de reverser 30 000 euros aux Restos du Cœur.

 

 

 

TERRITOIRE DE BELFORT

 

Culture

 

Une nouvelle aire pour La Poudrière 

Dans le cadre de sa politique culturelle et du soutien aux musiques actuelles, l’association Les Riffs du lion bénéficie d’une aide de 70 000 euros pour le fonctionnement de La Poudrière.

Cette année, la nouvelle direction (arrivée l’an passé) développera son nouveau projet. Ce dernier intègre notamment une stratégie de diversification des publics avec une programmation construite de manière transversale, sous la forme de modules thématisés autour de concerts, d’ateliers ou encore de rencontres thématiques. 

En 2018, La Poudrière portera individuellement une demande de labellisation S.M.A.C. (labellisation auparavant partagée avec Le Moloco).

 

 

Soutien à la filière énergie

 

La commission permanente attribue une subvention de 41 850 euros à la chambre de commerce et d’industrie régionale de Bourgogne-Franche-Comté pour l’organisation des "Rendez-vous des acteurs de l'énergie 2018".

 

Cette manifestation réunit, tous les deux ans, des donneurs d’ordre nationaux et internationaux, des fournisseurs de solutions industrielles ainsi que des experts de la filière énergie. 

En 2016, plus de 1 500 rendez-vous d’affaires ont été organisés entre 120 donneurs d’ordre (8 pays représentés, notamment à travers Alstom, GE, EDF, Areva, Bouygues, Siemens Industry…) et plus d’une centaine de fournisseurs locaux.

 

Cette 5e édition se déroulera les 13 et 14 juin 2018 à l’Atria à Belfort (de 9 heures à 18 heures).

 

 

 

YONNE

 

 

Développement économique 

 

Extension de la pépinière d’entreprises du Tonnerrois

La commission permanente accorde une enveloppe de 120 000 euros à la communauté de communes du Tonnerrois en Bourgogne pour l’extension sa pépinière d’entreprises dans l’enceinte du Sémaphore à proximité de la gare de Tonnerre.

Le projet d’extension dans ce bâtiment basse consommation aujourd’hui saturé est conçu afin d’étoffer l’offre actuelle, pour mieux correspondre aux besoins des porteurs de projets et acteurs économiques locaux ainsi que ceux souhaitant s’implanter sur ce territoire rural, et offrir ainsi aux entreprises les moyens de leur développement, en connexion directe avec les axes de communication Paris-Dijon.

Plusieurs chefs d’entreprise sont déjà intéressés par la future extension de la pépinière d’entreprises du Tonnerrois tels qu’un architecte, une entreprise de drones, de services à la personne, un cabinet d’expertise comptable...

 

 

 

Culture

 

Soutien au Silex

Dans le cadre de son soutien aux lieux de diffusion labellisés Scènes de Musiques Actuelles (S.M.A.C.), la commission permanente accorde une subvention de 65 500 euros à l’Association Service compris pour soutenir le fonctionnement du Silex en 2018.

Le Silex, situé à Auxerre, est géré dans le cadre d’une délégation de service public de la ville. Elle mène, en plus de ses activités de diffusion, des actions culturelles (pratiques, ateliers, conférences, médiation…) et des résidences ouvertes aux groupes locaux comme aux groupes nationaux. Il dispose de trois studios dont un d'enregistrement.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche