Chalon sur Saône

Eric Michoux aux assises de la FOAD à Chalon sur Saône

La Formation Ouverte et à Distance (FOAD) et les MOOC (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) révolutionnent la formation professionnelle. Ce jeudi à Chalon se tenaient les assises de la FOAD organisées par le Cifa de Mercurey. L’occasion de faire le point sur ces technologies et de confronter les expériences. Le président délégué à l’économie du Grand Chalon, Eric Michoux a donné quelques pistes de travail.

En présence du député de Côte d’Or, Bernard Depierre », du présiden tdélégué du Grand Chalon à l’économie Eric Michoux, se sont tenues, ce jeudi à la CCI de Chalon, les assises de la FOAD. Pour la circonstance Gérard Baudot et son équipe avaient mis les petits plats dans les grands en invitant « LE » spécialiste national de la formation à distance, Jacques Bahri, mais aussi Thierry Curiale, directeur du programme Open Social Learning chez Orange.

Le sujet est d’importance parce que, même si comme l’a souligné Jacques Bahri « on manque encore un peu de repères et de statistiques pour une technique d’enseignement qui est déjà bien rodée », il est porteur d’avenir. Certes cette nouvelle donne bouscule quelque peu le petit monde de la formation qui doit se remettre en question et admettre que le savoir peut se diffuser autrement que par le face-à-face pédagogique traditionnel tout en conservant son importance. Le formateur devient  un partenaire, un animateur, plus qu’un distributeur magistral du savoir.

Pour Eric Michoux, la formation à distance et son corolaire, les MOOC, « est incontournable aujourd’hui pour la revitalisation du milieu rural. Et nous devons regarder cette forme d’enseignement comme un point positif pour unir les différences et non pas générer des exclusions. »  Cette dynamique d’enseignement, c’est celle retenue de concert avec le Cifa de Mercurey pour la formation des jeunes aux métiers de la cuisine dans la future école d’Epervans. Eric Michoux a expliqué ce que sera cette école de la deuxième chance, ouverte à des publics en difficulté et désireux de s’intégrer dans la société, via un métier qui recrute. Le concept a séduit la profession, Cédric Burtin le chef étoilé de Saint-Remy a inauguré la cuisine au centre du village et Thierry Marx le patron du Mandarin à Paris s’intéresse à l’idée, lui qui professe un enseignement court du métier et doit rencontrer Eric Michoux très prochainement.

Interrogé lors de son intervention sur l’apprentissage, Eric Michoux a expliqué que « l’apprentissage est une nécessité pour l’entreprise, c’est là qu’elle trouve son avenir, mais qu’il est indispensable que l’Etat y mette du sien, notamment en allégeant les contraintes administratives qui, aujourd’hui, interdisent pratiquement l’accès des ateliers à l’apprenti. On croule sous les normes. »

Par ailleurs le président Michoux a annoncé le label « french Tech Accelerator » qui devrait être attribué très prochainement au Grand Chalon.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche