Chalon sur Saône

Une prise de parole très attendue

L’inauguration de l’exposition temporaire « Le chic français, Images de femmes, 1900-1950 » qui a eu lieu en fin de semaine dernière au Musée Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône a été l’occasion d’une prise de parole du 1er magistrat de la ville fort attendue du public désireux d’en savoir plus sur le devenir du musée.

Après avoir découvert l’exposition « Le chic français » portant un regard rétrospectif sur l’histoire de la photographie de mode au début du XXe siècle en France à travers plus de 300 oeuvres issues des collections du musée Niépce et produite avec l’aide de la ville d’Evian où elle a été présentée du 28 octobre au 21 janvier 2018 au Palais Lumière, le public, venu en nombre, s’est dirigé vers la salle accueillant les discours. 

Très attendue, l’intervention de Gilles Platret... Si, dans un premier temps, le maire de Chalon-sur-Saône s’est exprimé sur l’exposition visible jusqu’au 20 mai et dont il espère qu’elle puisse être présentée dans d’autres villes et « rayonner pour assurer le rayonnement du musée », celui-ci a ensuite remercié les Amis du Musée qui ont offert le nouveau visuel situé dans la cour du musée et qui accueillera désormais les visiteurs. « Depuis quelques mois, le musée se dirige sans directeur », a-t-il poursuivi avant de saluer les équipes qui assurent cette période sans direction. « Nous travaillons au recrutement. La 1ère salve de candidatures n’a pas donné satisfaction. Pour cette 2ème vague de candidats, nous sommes sur le resserrement quant à quelques candidatures », a-t-il précisé rappelant l’importance des enjeux. Le 1er magistrat de la ville a ensuite souligné que la vocation du musée était de continuer à faire vivre les collections historiques […], de les enrichir avec des artistes de toutes époques mais aussi qu’il doit préparer son grand déménagement pour lui permettre d’écrire le 3ème chapitre de son histoire et de proposer également un accueil renforcé de son public. Gilles Platret a annoncé vouloir mener un projet ambitieux pour le musée. « Cette civilisation d’images est née ici. Nous lui devons d’y consacrer une bonne partie de nos efforts », a-t-il conclu.

SBR

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche