Chalon sur Saône

Toujours dans le coup, le Centro Cultural Espanol de Chalon, un demi-siècle après avoir poussé son premier cri

Le Centro Cultural Espanol, qui se cramponne à Chalon-sur-Saône, pourrait bomber le torse et revendiquer fièrement cinquante ans d’existence. Cinq décennies à engranger des morceaux de vie plus ou moins épiques, ce n’est pas rien ! Aussi, histoire d’enfoncer le clou, un dîner dansant, dans le cas présent une fiesta espagnole, bornera ce cinquantenaire de manière éminemment joyeuse. Que demander de mieux ?

Une structure bien entourée

Année fracassante à bien des égards, 1968, plus exactement le 7 novembre, devait être mis sur pied un collectif, avec Juan Arjona dans le rôle du meneur obligé. Le souci premier résidait alors dans la recherche d’un endroit pour que les personnes intéressées, dont une majorité d’Andalouses, surtout sous le règne de Jose Sanchez, constat encore en vigueur, se retrouvent et puissent se faciliter les démarches administratives. Au début les Ibériques, regroupés sous l’appellation Foyer espagnol, se réunissaient dans un bar du quartier Saint-Cosme, avant que de louer un local en bas de l’avenue Boucicaut, consécutivement à un subventionnement du consulat espagnol de Lyon. Il y eut même une équipe de foot à caractère communautaire. 

Au menu prédominèrent des rencontres familiales, alors que lors des balbutiements la tendance était plus masculine. Troisième et contemporain point de chute, le chemin de la Coudre où les adhérent coulent des jours heureux, dans un local prêté par la ville de Chalon. N’étant pas du genre à rester les deux pieds dans le même sabot, mais plutôt à appliquer la maxime « Aide-toi, le ciel t’aidera », l’association a effectué en son temps une demande de reconnaissance auprès du gouvernement d’Andalousie pour être une amicale de cette communauté autonome, afin de bénéficier de subsides. Dossier de la promotion ad hoc reçu 5/5 au sud de l’Espagne. Par conséquent l’intitulé est devenu l’amicale Pena Andaluza Garcia Lorca. D’autre part l’ambassade parisienne prend à sa charge 30% des frais de fonctionnement de l’association, et le gouvernement andalou verse une aide pour le dîner dansant, variable selon les frais engagés et ce dont il dispose.

 

Les différents présidents, du « Big Bang » à ce jour :

-Francisco Gomez

-Jose Sanchez

-Elias Mena

-Jesus Yanguas

-Pablo Renedo

-Leonardo Aymans

-Jose Antonio Sanchez

-Isabel Toré Paez (à son poste depuis 2018)

Qu’en est-il présentement ?

En 2018 cinquante-sept adhérents ont été comptabilisés, et huit souhaiteraient grossir le nombre. Paradoxalement, diverses nationalités de tous horizons  (française, portugaise, polonaise…) cohabitent, formant la majorité. « On est beaucoup plus de personnes non espagnoles qu’Espagnoles, car les Espagnols n’ont pas su intéresser leurs enfants », a fait remarquer Isabel.  Tous les quinze jours les volontaires se regroupent au Centre pour y faire ripaille, devant un repas réalisé par les bénévoles.

D’autre part une ou deux sorties d’une journée ponctuent l’année, le tout étant couronné par le voyage annuel du printemps, en Espagne, Italie, en Camargue (la photo avec les chapeaux rouges a été prise à Bellaria en Italie, et l’autre en bord de mer à Rosas, en Espagne)…C’est encore officieux, mais du 4 au 12 mai 2019 il se pourrait que les partisans s’en aillent en Espagne, dans le secteur du delta de l’Ebre.  Quoi qu’il en soit, l’association ne souhaite pas se départir de sitôt de la devise de la reine actuelle d’Espagne, faite sienne : »La meilleure façon de vivre c’est de partager, participer, et vivre ensemble. » La messe est presque dite. Enfin, le dîner dansant, lequel se déroulera le samedi 17 novembre 2018 à partir de 19h30 au Clos Bourguignon, ce pour fêter de manière éclatante les 50 ans du Centro Cultural Espanol. Sangria et tapas, paella, fromage, dessert et café seront à pourvoir au prix de 26,00 euros hors boissons. C’est l’orchestre « Onyx » qui animera la soirée. Renseignements/réservations au 06.21.88.87.07

                                                                                          Michel Poiriault

                                                                                         poiriault.michel@wanadoo.fr   

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche