Chalon sur Saône

Justice : Jean-Luc Seriot nouveau bâtonnier de l’ordre des avocats de Chalon

Me Jean-Luc Seriot est depuis le 1er janvier dernier le bâtonnier de l’ordre des avocats de Chalon. Une prise de fonction qui s’effectue dans le contexte difficile du projet de loi de programmation 2018-2022 sur la justice.

Depuis début 2019 le conseil de l’ordre des avocats de Chalon est présidé par un nouveau bâtonnier. Il s’agit de Me Jean-Luc Seriot, qui succède à Me Agnès Ravat-Sandre, arrivée au terme de son mandat de 2 ans (2017-2018).


Agé de 54 ans, Me Seriot est natif de Dijon. Ville dans laquelle il a effectué de brillantes études supérieures à l’Université de Bourgogne, marquées par un master 2 en droit de l’économie. Ayant accompli durant une année sa formation professionnelle à l’école des avocats de Dijon, il a prêté serment le 17 janvier 1992 par-devant la Cour d’Appel de Dijon. Avant de s’installer à Chalon. 


Jean-Luc Seriot est depuis 3 ans associé au sein du cabinet Galland et Associés. Après avoir exercé en qualité d’avocat collaborateur dans un important cabinet chalonnais pendant 13 ans et demi et en tant qu’avocat indépendant durant 10 ans. 
Le bâtonnier Seriot est entré au conseil de l’ordre des avocats de Chalon en 2013 et en a été le trésorier en 2014 et en 2015. Au bureau il sera assisté par Me Nicolas Marthouret à la trésorerie et Me Brigitte Demont-Hopgood au secrétariat.


Participer à l’organisation du service public de la justice


Me Jean-Luc Seriot était seul candidat lors de l’élection du bâtonnier 2019-2020, qui s’est déroulé en juin 2018, et à laquelle ont pris part soixante-dix huit des quelque cent avocats inscrits au barreau de Chalon. « Deux raisons essentielles m’ont poussé à me présenter au bâtonnat. D’abord pour pouvoir participer à l’organisation du service public de la justice afin d’en améliorer l’accès et l’efficacité. Il faut savoir que le bâtonnier est consulté par les deux chefs de juridiction que sont le président du tribunal de grande instance (actuellement Catherine Grosjean) et le procureur de la République (actuellement Damien Savarzeix). Mais aussi pour défendre les défenseurs, ceux qui défendent les justiciables. Notre profession ne cesse d’être attaquée par des réformes successives ». 


La dernière en date étant celle entrant dans le cadre du projet de loi de programmation 2018-2022 sur la justice. Une réforme qui « sacrifie la qualité du débat judiciaire, l’accès de tous à la justice, les libertés individuelles et les droits de la défense, au nom de la productivité et des économies d’échelle ».


Durant son mandat qui s’achèvera le 31 décembre 2020 le bâtonnier Seriot entend jouer pleinement « un rôle de gestionnaire, d’arbitre, de facilitateur du quotidien de mes confrères ». Ils étaient une trentaine quand il a commencé sa carrière en 1992. Ils sont aujourd’hui cent-cinq.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche