Chalon sur Saône

Les salariés de Carrefour Chalon Nord disent «Non» à la location-gérance

Pour les salariés en grève de Carrefour Chalon Nord, c'est Non à la mise en location-gérance! Info-Chalon revient sur cette journée de mobilisation.

Inutile de venir faire ses courses à Carrefour Chalon Nord, ce jeudi 4 avril. Et pour cause, puisqu'il était fermé. En effet, la quasi-totalité des salariés de l'hypermarché, situé au 144 Avenue de Paris, à Chalon-sur-Saône, se mobilisaient contre la mise en location-gérance du magasin.


Le 19 février dernier, les employés ont appris avec stupeur que Carrefour Chalon Nord allait être mis en location-gérance. Chez les salariés de l'hypermarché, ouvert en 1965, c'est la stupeur et l'incompréhension face à cette annonce brutale. D'autant plus que le magasin avait dégagé un résultat bénéficiaire en 2018. Ce bénéfice invalide, aux yeux des employés, le critère économique annoncé à l'origine pour justifier une telle décision.


Bien que la direction du groupe Carrefour a tenté de rassurer les salariés des magasins concernés (Paimpol, Sens Voulx, La Roche-sur-Yon et Chalon Nord) en leur parlant d'un accord de garantie des clauses sociales, ces derniers, inquiets pour leur avenir, sont en colère.


Ils craignent de perdre tous leurs acquis sociaux et ne veulent pas rentrer dans un modèle économique qui ne marche pas, se référant aux retours sur d'autres expériences de location-gérance dans le passé, toutes vouées à l'échec.


«Il faut réinventer l'hypermarché, nous dit-on de toutes parts. Mais a-t-on mesuré le prix à payer pour les salariés? Faut-il les sacrifier pour sauver les hypermarchés?», s'interroge Mme Valérie Guaragna, syndicaliste Force Ouvrière (FO) Carrefour Chalon-Nord.


Afin de manifester leur totale désapprobation quant à la mise en location-gérance du magasin, dès 7 heures, les salariés ont bloqué les 5 issues menant à l'hypermarché, avec des caddies. Ils ont reçu le renfort d'une vingtaine de délégations venant d'autres magasins y comme Carrefour Chalon-Sud ou de plus loin, le Gard ou le Var.


Seuls 4 des 120 salariés du magasin ne sont pas en grève. La mobilisation se terminait à 16 heures.


«C'est inadmissible! Les salariés ne pas à louer avec le magasin! Nous refusons que les hypermarchés Carrefour soient loués avec leurs salariés, à des indépendants, souvent des anciens directeurs de magasins de la chaîne!», s'insurge M. François Bucaille secrétaire départemental de FO.


Bien que le bras de fer continue entre la direction et les salariés de l'hypermarché, demain, le magasin rouvre ses portes, comme à l'accoutumée, mais ils préviennent que s'ils ne sont pas entendus, ils sont prêts à maintenir la mobilisation voire à la durcir!


Affaire à suivre...

 



Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche