Chalon sur Saône

La ville de Chalon interdit la pêche à l'aimant

"Nous avons frôlé la catastrophe cette semaine, alors que des pêcheurs à l’aimant ont tiré du lit de la Genise un obus allemand, qui aurait pu, dans son explosion, leur coûter la vie et porter des dégâts irréparables aux bateaux stationnés dans le Port de Plaisance" a annoncé ce vendredi Gilles Platret, par l'intermédiaire d'un communiqué de presse.

Communiqué de la Ville de Chalon-sur-Saône
Vendredi 20 septembre 2019

« Avant qu’il y ait des morts, Gilles Platret interdit la pêche à l’aimant à Chalon. »

Nous avons frôlé la catastrophe cette semaine, alors que des pêcheurs à l’aimant ont tiré du lit de la Genise un obus allemand, qui aurait pu, dans son explosion, leur coûter la vie et porter des dégâts irréparables aux bateaux stationnés dans le Port de Plaisance.

Hélas de plus en plus pratiquée avec une totale inconscience du danger, car elle est perçue comme un loisir ou une chasse aux trésors, la pêche à l’aimant consiste à détecter et remonter, à l’aveugle, des objets métalliques à la surface des cours d’eau à l’aide d’un aimant au néodyme.

Cette pratique représente un danger pourtant évident puisque de nombreuses munitions non explosées datant de l’Occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale reposent encore dans les cours d’eau, et notamment dans la Saône et son bras de la Genise.

Cette semaine, au port de plaisance, il s’est agi d’un obus de 25 cm largement utilisé par l’armée allemande durant la Première Guerre mondiale et dont l’emploi a manifestement été prolongé entre 1939 et 1945, notamment à Chalon.

Alertées à la suite de cette découverte et immédiatement arrivées sur les lieux, la Police nationale et la Police municipale ont aussitôt prévenu une équipe de démineurs. Ces derniers étant déjà sur une lourde et longue opération, ils ont indiqué la mesure de sécurité à prendre séance tenante : l’obus a été replacé au fond de l’eau dans l’attente de l’intervention des démineurs.

Face aux risques liés à la pêche à l’aimant, tant pour la personne pratiquant l'activité que pour la population environnante, il est impératif d’agir sans demi-mesure.

En l’absence d’une autorisation préfectorale – les cours d’eau majeurs étant la propriété et la gestion de l’État – Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a interdit ce jour la pratique de la pêche à l’aimant et la récupération d’objets métalliques sur l’ensemble du territoire communal.

Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’un obus ait été retrouvé dans ce secteur de notre ville, qui était particulièrement surveillé du fait de la présence de la ligne de démarcation.

Cela pourrait hélas signifier que d’autres obus de ce type se trouvent encore au fond de l’eau, ce que les démineurs devront déterminer. Raison de plus d’édicter dès aujourd’hui cette interdiction absolue de toute pêche à l’aimant sur le territoire chalonnais.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche