Culture

Voix You Voix Yelles chante dimanche 11 décembre à Etrigny

Avec deux semaines d’avance sur le calendrier officiel, les membres du chœur chalonnais Voix You Voix Yelles vous convient à venir chanter Noël avec eux en l’église Saint Jean-Baptiste d’Etrigny ce dimanche 11 décembre à partir de 17 heures.

En compagnie de la quinzaine de choristes formant ce sympathique ensemble vocal vous pourrez en effet chanter trois célèbres chants de Noël. «Joy to the world», la chanson de Noël la plus publiée aux Etats-Unis, dont les paroles sont tirées d’un cantique écrit par le théologien anglais Isaac Watts en 1719, d’après le psaume 98 de la Bible, et qui a notamment été reprise en 1994 par Mariah Carey. «Douce nuit», le chant de Noël le plus populaire dans le monde, chanté pour la première fois le 24 décembre 1818,  écrit par Joseph Mohr, prêtre autrichien, et mis en musique par Franz Xaver Gruber, organiste autrichien, sur un accompagnement de guitare. «Adeste fideles», un des cantiques les plus interprétés durant le Temps de Noël et dont l’auteur serait John Francis Wade, compositeur anglais du XVIIIe siècle.
Mais les membres de Voix You Voix Yelles, qui seront une nouvelle fois placés sous la direction de Grégory Johnson, vous invitent aussi à venir les écouter, en cette fin d’après-midi dominical, dans cette magnifique église du XVIIIe siècle, à la remarquable sonorité. Une partie du concert sera consacrée à l’œuvre de James Hook. On pourra ainsi entendre un allegretto, un adagio et un allegretto spiritoso de ce compositeur anglais du XVIIIe siècle, ami notamment de Clementi et de Haydn, mort dans la pauvreté à Boulogne-sur-Mer en 1827. Son œuvre considérable comprend au moins 2 000 mélodies et chansons, plusieurs concertos, pas moins de 117 sonates, sonatines, divertimentos pour pianoforte, de nombreux oratorios et odes, une trentaine d’opéras et musiques de scène.


La Bourgogne mise à l’honneur


Etant en Bourgogne, quoi de plus normal que de mettre à l’honneur le plus célèbre de ses musiciens avec «La nuit» ou «L’hymne à la nuit», air harmonisé par Joseph Noyon sur un thème de l’illustre opéra de Jean-Philippe Rameau «Hippolyte et Aricie», inspiré de «Phèdre » de Racine et des tragédies de Sénèque et Euripide, et créé en 1733 à l’Académie royale de musique. Les paroles de «L’hymne à la nuit » sont dues à Edouard Sciortino, élève de Vincent d’Indy, et professeur de chant grégorien à la Schola Cantorum. On restera en Bourgogne avec « Guillo prends ton tambourin ». Harmonisé par le chef de chœur français Bernard Lallement, ce chant de Noël, écrit par le poète Bernard de La Monnoye, a été publié pour la première fois en 1720. Il était alors en patois bourguignon. La chanson qui évoque la naissance de Jésus Christ parle des bergers musiciens jouant d'instruments simples.

Autre morceau choisi pour ce concert de Noël 2016, le fameux Canon de Pachelbel, qui fait partie d’une pièce de musique de chambre baroque, écrite vers 1700 et qui est devenu au cours de la 2e moitié du XXe siècle un objet culturel universel, décliné en d’innombrables versions, utilisant soit les partitions et instruments originaux, soit des arrangements et des styles très divers. Restant outre-Rhin, on pourra aussi découvrir le « Et verbum caro factum est » d’Hans Léo Hassler, considéré comme un précurseur de l’art vocal allemand, et qui nous a laissé à sa mort en 1612 une œuvre riche et assez originale, située à la frontière entre la période Renaissance et l’ère baroque.


Du Moyen-âge...


Petit détour par le Moyen-âge avec « L’Amour de Moy », poème du XIVe siècle, dont l’auteur est resté anonyme, harmonisé par Georges Aubanel et qui a notamment été repris par Nana Mouskouri dans son album « Vieilles chansons de France » et par Guy Béart dans son album « Chansons éternelles de France ». Et avec également « De bon matin », un chant traditionnel provençal du XIIIe siècle.
Figure encore au programme « Le chant des cloches », œuvre la plus connue du compositeur ukrainien Mykola Leontovych, assassiné en 1921, sans doute pour avoir été une figure du mouvement d’indépendance de l’Ukraine.

Outre « Amen », gospel américain écrit par Jester Hariston, et popularisé par le groupe « Impressions » au début des années cinquante, les choristes de Voix You Voix Yelles interpréteront aussi « Northern Lights » du jeune et talentueux compositeur norvégien Ola Gjeilo. Un morceau écrit alors qu’il contemplait une aurore boréale lors d’un hiver à proximité d’Oslo.

... à la parodie de la 5e de Beethoven


Ecrite par Ludwig van Beethoven en 1805-1807 et créée au Theater an der Wien à Vienne le 22 décembre 1808, la symphonie n°5 en ut mineur, op.67, est devenue au fil du temps l’une des compositions les plus populaires de la musique classique, au point de susciter quelques parodies. La plus connue en France est «La pince à linge », dont les paroles ont été écrites par Pierre Dac et Francis Blanche, et qui fut popularisée dans les années cinquante par le groupe vocal « Les quatre barbus ». Rien que pour cela le concert est à ne pas rater...
Dimanche 11 décembre à 17 heures en l’église d’Etrigny. Entrée : 10 euros, gratuit moins de 12 ans.

 

Gabriel-Henri THEULOT

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche

Mode et beauté