Faits divers

TRIBUNAL DE CHALON - Condamné pour avoir grillé un feu rouge.. sous l'emprise de drogue et d'alcool

Nous connaissons un ancien surveillant de prison qui a suffisamment vécu pour savoir que tout le monde ment, mais qui aime illustrer le fait que certains mentent beaucoup plus que d’autres en racontant l’histoire suivante : « C’est un gars, tu vois, qu’on prend avec de la drogue dans sa main. Immédiatement il dit ‘c’est pas à moi cette drogue’, alors on lui renvoie qu’il la tient dans sa main, et là, il te lance, ‘c’est pas ma main’. »

Une des personnes convoquées à l’audience correctionnelle (juge unique) de ce lundi 2 septembre au TGI de Chalon avait exactement ce profil. Il est né en 87 à Chalon, il a été condamné 6 fois pour refus d’obtempérer, défaut d’assurance, outrages, tentative de vol, conduite sous l’empire de l’alcool, défaut d’assurance encore. Il a deux enfants encore à l’école primaire qui vivent chez leur mère. Les parents sont séparés mais ont gardé, semble-t-il, des relations correctes puisque le 15 février dernier, la maman des petits passe les clés de sa voiture, à son ex. Elle constatera ensuite que la voiture, garée dans sa rue, n’y est plus. La police en infèrera que monsieur a démarré puis a roulé, puis a grillé un feu rouge. En tous cas c’est ainsi qu’il est contrôlé place Matthias en soirée.

Le contrôle débouche sur plusieurs préventions dont le conducteur devrait répondre, mais il n’est pas venu. Il n’est pas à l’audience mais de toute façon : c’est pas lui. Conduite d’un véhicule sans permis ? C’est pas lui. Il était dans la voiture c’est vrai, mais jusque comme ça, histoire d’être assis au chaud quelque part. La propriétaire lui en avait remis les clés, et le véhicule n’est plus garé en bas de chez elle ? Ça se peut, mais c’est pas lui. Usage illicite de stupéfiants : il concède, ok, ok, n’insistez pas, c’est bon, oui, il prend du cannabis, c’est pour ça qu’il en avait sur lui. Se soumettre aux analyses qui établissent cas échéant l’état alcoolique et la consommation de stupéfiants ? Pas question, il est clean. Si ça sent l’alcool et le shit, c’est pas de sa faute, c’est les autres.

Le procureur synthétise : les policiers le reconnaissent. Son ex-compagne lui a donné les clés de sa voiture, il dit que c’est faux, mais de toute façon les éléments de réalité sont en contradiction avec ses déclarations, qui elles-mêmes s’embrouillent : il n’est pas crédible. Il grille un feu rouge et refuse de se soumettre aux analyses, il a été condamné plusieurs fois pour des faits similaires et il est absent ce matin ?  Il requiert 4 mois de prison.

Dans la foulée le tribunal le condamne à 4 mois de prison ferme. Jusqu’ici il avait reçu des peines d’amendes, de jours-amende, de TIG, une peine de sursis avait été révoquée, et voilà, désormais, 4 mois de prison, fruits de la répétition des infractions et de sa désertion le jour où il faut faire face, Mais, « c’est pas moi ».  

Florence Saint-Arroman

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche