Football Club Chalon

6ème journée de Championnat Honneur FC Chalon 0 - Saint-Apollinaire A.S 1

A force de jouer avec le feu, les chalonnais se brûlent !

Le F.C Chalon (8ème) recevait ce dimanche après midi Saint-Apollinaire A.S  (12ème) , l’occasion pour les chalonnais en cas de victoire de remonter dans les premières places du classement de ce Championnat d’Honneur. Les supporters chalonnais étaient préoccupés par les dernières prestations à domicile et les contenus pauvres du jeu des azurs et or. Si la logique du classement  devait être respectée, Saint-Apollinaire, jeune promu aurait dû mordre la poussière en terre chalonnaise. Oui ! Mais voilà ! La réalité sur le terrain est tout autre ! Que s’est il réellement passé ?

Résumé de la rencontre !

Temps : Ensoleillée                  Terrain : Pelouse                       Conditions : Bonnes                        

Affluence : 200    personnes

Carton jaune  pour FC Chalon : M’Chareck (74’), Pillot (84’)

Carton jaune pour Saint-Apollinaire A.S : Moune Etonde (60’), Dos Santos (70’)

Changements pour le FC Chalon : Sangaré par Moutaoukil (30’), Berthelomey (blessure) par Fournier (36’)

Changements pour Saint-Apollinaire : Dahlen par Braud (68’), Lahoucine par Tailleur (73’) 

Très bon arbitrage de Monsieur Guillaume Lambert  assisté de Messieurs Hervé Chatillon et Gusuf Gulec, délégué du match Bernard Pillot

Le FC Chalon devra désormais avoir plus d’humilité dans ses objectifs et arriver à reformer un groupe ambitieux de guerriers, non pas dans les paroles en dehors des vestiaires, mais dans les actes sur le terrain. La défaite, à la 6ème journée  de championnat n’est pas une catastrophe, mais elle doit servir d’alarme afin de se remobiliser. Cela ne pourra se faire que, quand le FC Chalon aura retrouvé un fond de jeu avec des milieux conquérants et une attaque qui concrétise les actions de buts. Car à trop s’assoir sur une très bonne défense et un bon gardien de but, on ne peux pas jouer et prétendre à une montée en fin de saison. Quant à Saint-Apollinaire, après trois défaites de suite, ils ont bien redressé la barre et leur victoire est loin d’être usurpée. D’ailleurs, il n’y aurait rien eu à dire, si le score final s’était soldé par 2 à 0 en leur faveur  suite à des contres rondement menés.

Résumé de la première mi-temps :

Les 20 premières minutes sont chalonnaises, avec dans un premier temps  M’Chareck qui affole la défense suite à une succession de dribles et un relai avec Pépin qui lui glisse le ballon en profondeur mais il sera contré in-extrémis seul face au portier visiteur, Perraud, par Dos Santos revenu comme un fou furieux (1’). C’est ensuite un coup franc bien tiré à 25 mètres côté droit du but sur la tête de Papillon dans la surface, mais le ballon passe juste sur le côté droit du poteau de Perraud (9’). C’est ensuite Leblanc qui adresse une balle en profondeur pour Pépin esseulé sur son aile gauche, le chalonnais se débarrasse successivement de deux défenseurs visiteurs pour longer la ligne de corner et adresser un centre qui traverse toute la défense de Saint-Apollinaire, sans trouver de chalonnais en pointe (16’). C’est ensuite M’Chareck sur son aile gauche qui enrhume Moume Etonde pour délivrer un centre millimétré sur Pépin seul au deuxième poteau mais qui écrase trop sa reprise, facilement captée par le portier visiteur Perraud (22’). Les épleumiens donne une petite frayeur aux chalonnais quand Goussin lance en profondeur M’Vondo Ze qui s’enfonce dans la défense chalonnaise et tente un lobe sur Romand avancé qui passe de peu à côté des buts (24’). C’est Moutaoukil, venant de rentrer en jeu qui se débarrasse de deux défenseurs de Saint-Apollinaire, mais qui écrase trop sa frappe pour tromper la vigilance de Perraud (34’). C’est sur un contre rondement mené, que les joueurs de Côte d’Or  sont  tout prêts d’ouvrir la marque, sur une passe en profondeur de M’Vondo à Fransioli, ce dernier seul face à Romand rate sa tentative de lobe (38’). C’est sur un ballon perdu en milieu de terrain par Fournier et récupéré par Fansioli, que Saint-Apollinaire va ouvrir le score. En effet, le petit milieu de terrain va servir en profondeur M’Vondo Ze qui va entraîner avec lui deux défenseurs chalonnais et  démarquer sur son côté droit Goussin, qui  va crucifier Romand d’un tir tendu à mis hauteur dans le petit  filet (FC Chalon 0- Saint Apollinaire 1, 42’). Saint- Apollinaire, qui est tout prêt de doubler la mise, suite à un coup-franc chalonnais très mal joué et un contre mené tambour battant par les verts, ballon qui arrive dans les pieds de M’Vondo Zé qui perd son duel seul face à Romand, sorti à sa rencontre (46’ arrêts de jeu). La dernière action de cette première mi-temps sera chalonnaise avec Pillot qui déborde la défense côté droit des épleumiens pour repiquer plein axe et envoyer un missile des 20 mètres qui passe juste à côté de la lucarne de Perraud complètement battu (47’ arrêts de jeu).  

La mi-temps  est sifflée par l’arbitre sur le score de 0 à 1 en faveur des joueurs de Côte d’Or

Résumé deuxième mi-temps :

On se dit que dans les vestiaires, le coach chalonnais a dû trouver les bons mots pour remobiliser ses troupes. On attend que les joueurs azur et or reviennent après les citrons avec de meilleures intentions, mais que nenni ! Il y a bien cette occasion chalonnaise où sur un coup-franc de Pépin, Perraud se troue sur sa sortie laissant tomber le ballon dans les pieds de Papillon dont la frappe est contrée par une forêt de joueurs de Saint-Apollinaire (50’). Mais la balle du K.O revient aux verts et blanc sur un nouveau contre et une belle action de jeu orchestré par Dahlen, qui se joue de la défense chalonnaise avec un une deux, avec Fransioli, qui le décale intelligemment, mais Dalhen ne conclut pas son action, son tir passant à côté des buts vides de Romand (55’). Chalon réagit par Papillon qui récupère un ballon au milieu de terrain et envoie une frappe sèche des 25 mètres qui passe juste au-dessus de la transversale (56’). C’est ensuite, sur un nouveau coup-franc rentrant, tiré par Pépin dans la surface, que Papillon va s’élever dans les airs et asséner un coup de boule rageur qui dirige le ballon à ras le poteau,  mais détourné d’une magnifique parade par Perraud (79’). C’est une dernière action chalonnaise avec Pillot qui voit sa frappe se dérober du cadre (91’). Au cours de cette deuxième mi-temps, les deux équipes confondront vitesse et précipitation, pour donner un  match haché à leur supporter.  

 Les arrêts de jeu ne donneront rien et la fin du match sera sifflée par l’arbitre sur la victoire méritée de Saint-Apollinaire 1 but à 0.

Sur l’ensemble du match, on retiendra côté chalonnais, les bonnes prestations de Pepin, Romand, Pillot, Papillon et la bonne rentrée de Moutaoukil. Côté de Saint-Apollinaire A.S : On a aimé le côté généreux de toute l’équipe dans l’effort du replacement défensif mais Perraud, Fransioli, Goussin, Lahoucine, M’Vondo Ze et Dahlen méritent d’être cités pour leur excellente prestation.

 

Réactions recueillies par infochalon.com :

Pierre Paulin, Entraîneur de Saint-Apollinaire : « On se devait de réagir avec les trois défaites consécutives et les dix buts encaissés. On est bien rentré dans ce match, j’ai aimé, que mes joueurs se replacent défensivement après chaque action de jeu. On savait qu’ici, cela allait être difficile, j’avais commencé en mettant un dispositif 3-4-3, quand j’ai vu que Chalon nous dominait pendant les 20 premières minutes. Je suis vite passé à un 4-2-3-1 ce qui a stabilisé notre jeu. J’aurai néanmoins aimé que l’on finalise mieux nos actions de but. Notre victoire aujourd’hui n’est pas usurpée, on a été intelligent dans la lecture du jeu. Ce sont des points importants pour nous face à cette équipe qui n’avait toujours pas perdue et qui prend peu de but ! ».

Sylvain Ducloux, Entraîneur du FC Chalon : « A force de faire des matchs nul  chez toi, il fallait bien que l’on finisse par perdre, c’est ce qui est arrivé. Je suis déçu aujourd’hui car on n’a pas mis tous les ingrédients nécessaires pour gagner ce match. Les ambitions d’un club pour une montée en fin de saison, elles ne  doivent  pas venir uniquement de l’entraîneur et du Président, les ambitions, c’est aussi le groupe qui doit les démontrer sur le terrain! ».

Météo locale

Recherche

Mode et beauté