Grand Chalon

Le Grand Chalon, territoire pilote en terme de labellisation industrielle

Ils ne sont pas nombreux ces territoires retenus par l'Etat dans le cadre de la labellisation Territoire d'industrie. Le Grand Chalon fait parti de ces territoires pilotes en terme de politique industrielle. Les explications d'info-chalon.com.

Disons-le fanchement, le Grand Chalon n'aura pas attendu le feu vert du gouvernement pour prendre les choses en main en terme de politique industrielle et de volonté politique affichée en terme d'accompagnement. Depuis de nombreuses années, notre territoire a pris conscience de ces atouts et surtout qu'il devait prendre son destin en main, après le marasme de la fin Kodak. La labellisation du Grand Chalon en sa qualité de territoire d'industrie vient finalement qu'acter la reconnaissance d'un tissu industriel historique et dense. 

Ce mercredi, le délégué interministériel Olivier Lluansi, nommé délégué pour les territoires d’industrie par le gouvernement et ancien conseiller industrie à l’Élysée sous François Hollande était à Chalon sur Saône en présence de Jean-Claude Lagrange, Vice-Président de la région Bourgogne-Franche Comté. Sa mission ? Superviser le déploiement et la contractualisation des 124 territoires sélectionnés en novembre par l'Etat et parmi lesquels figure le Grand Chalon. 

Une double labellisation pour le Grand Chalon

Un premier jet va s'opérer pour 29 territoires sur les 124, des territoires "doublement labellisés" précise Olivier Lluansi. "On est clairement dans une démarche ascendante" a rajouté le délégué à l'industrie rappelant que l'Etat n'avait aucune volonté de dicter les démarches à mener aux territoires. Une précision sans doute utile mais qui est juste un rappel d'autant plus que la compétence économique incombe depuis la loi Notre aux régions et de facto aux intercommunalités. Olivier Lluansi a rappelé la volonté "d'assurer la diversité des territoires et de respecter les sociologies des besoins et l'histoire des territoires". 

Concrètement, le représentant des territoires d'industrie a fait valoir "une simplification administrative des démarches, l'investissement sur les formations". Des propos dans la droite ligne de ceux tenus un peu plus tôt par Patrice Di Ilio, directeur de Framatome Saint Marcel et co-pilote du  dispositif localement , qui a rappelé les besoins en formation et les travaux menés par exemple dans le cadre de l'extension du Centre de Formation des Apprentis de l'Industrie. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche