Journée Internationale des droits des femmes

À l’occasion du 8 mars, Emmanuelle Thomassin, nous parle des femmes

« Qu'elles s'appellent Arlette, Nathalie, Valérie, ou encore Annie, elles m'accompagnent chaque jour de leur précieuse amitié… »

Auteure de livres depuis maintenant 9 ans, Emmanuelle a entamé depuis 2 ans le tournant des thrillers. Consoeur, elle est également présidente de l'association ‘Terre en Lumière’ dont le but est de partager les informations de la culture et du patrimoine sous toutes ses formes.

Parlez-nous de votre prochain livre ‘Voyage d'âmes au Féminin’…

« En quelques mots, c'est un recueil de poésies, de messages, de photos aussi que je désire partager avec mes lecteurs. Un livre dédié aux femmes, à ce qu'elles vivent chaque jour, à ce qu'elles offrent. Pour moi, les femmes ont toujours su parler avec le cœur. Elles restent les Porte-Paroles de l'amour, et si elles l'oublient, la vie se charge de leur rappeler à un moment donné, comme si elles devaient revenir sur ce chemin du coeur. Les femmes portent non seulement la vie en leur être, mais aussi la distribuent autour d'elles avec leur chaleur, leurs sentiments, leurs émotions, et l'amour. » 

Que pensez-vous de cette Journée Internationale des Droits des Femmes ?

«  Féministe, j'aimerais que les droits des femmes soient égaux à ceux des hommes. C'est un lien essentiel dans tous les corps de métier et dont les femmes sont chaque jour les victimes. Bien entendu, la violence contre les femmes reste inacceptable. Je suis toujours atterrée par l'attitude des femmes qui me disent « je ne peux pas réaliser tel ou tel projet » en raison de leur condition de « femme ». Le sujet des femmes reste un sujet délicat. 

Cette journée du 8 mars demeure malheureusement nécessaire pour rappeler les droits des femmes dans notre monde. Que nous soyons de couleurs, de races, de milieux différents, les femmes sont les piliers de toute société parce qu'elles parlent avec le cœur. Importante également est la notion de respect dans ce monde où les symboles de simplicité, de politesse, de sourires, de cordialité, de charité, de gentillesse, d'humilité, d'aller les uns vers les autres instinctivement en laissant parler son cœur, manquent terriblement. Il y a aussi ce côté féminin nécessaire qui rétablit toujours un juste équilibre en toute chose, l'importance de voir, de lire, d'écouter, d'entendre à travers les êtres, peu importe leur sexe ou leur nature. Le côté féminin apporte beaucoup à la société car toujours plus ouvert à la présence de la nature et de son importance dans la vie des humains ; je dirais que l'un ne peut vivre sans l'autre, mais qui est l'un et qui est l'autre… ? ».

Pour les besoins de votre livre, vous vous êtes documentée sur la place des femmes dans la société. Lesquelles vous ont le plus marquée ?

"Toutes, anonymes ou connues. Chaque jour, les femmes ont risqué leur vie pour notre liberté. En France, durant les guerres mondiales, les femmes ont tenu seules les fermes, ont remplacé les hommes aux champs, mais aussi dans la vie en général. Infirmières inattendues sur le terrain ou dans les hôpitaux, elles rendaient aussi l'espoir de la victoire aux hommes en chantant dans leurs campements alors qu'elles étaient elles-mêmes encore des jeunes filles. Elles étaient les plus grandes actrices de la vie de l'époque et l'importance de leur rôle dans la Résistance n'est plus à prouver. Nombreux sont les hommes qui leur ont dédié leurs vies difficiles dans ce marasme, leurs peurs, leurs espoirs, comme Pierre Dac avec son poème dédié aux femmes Françaises, ‘Pour elle’. Femmes courage, femmes de paix, les femmes ont obtenu le droit de vote en 1944, droit pour lequel elles se sont aussi battues durant des années en Angleterre, mettant leur santé à rude épreuve lorsqu'elles étaient gavées de force. Puis, n'oublions pas les femmes au gouvernement, femmes exemplaires telles que Simone Veil, née Jacob, Juive déportée au camp d'Auchwitz à l'âge de 16 ans. Rescapée du camp de la mort avec ses 2 sœurs, elle s'est lancée dans des études de droit et de sciences politiques. Elle a tant oeuvré pour l'évolution de la condition de la femme, s'est battue contre une multitude d'hommes pour faire voter la loi pour l'intervention volontaire de grossesse alors qu'à cette époque, les femmes n'étaient pas maîtres de leurs corps, dépendantes de la volonté et des exigences de leurs maris. Simone Veil a été la première femme à accéder à la présidence du Parlement Européen. Un parcours qui marquera l'histoire de la femme dans le monde. 

Si là est l'héritage de mémoires des femmes je suis fière d'être une femme."

Photo transmise par Emmanuelle Thomassin pour publication

Cette série ‘Femmes à l’honneur’ réalisée à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, a été coordonnée pour Info Chalon par Sonia Blondet Rodriguez

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche