Opinion

Europe Ecologie Bourgogne-Franche Comté apporte son soutien aux faucheurs volontaires d'OGM

Si avec la réglementation européenne, les États membres peuvent refuser la culture des OGM, il n’en est pas de même pour de nouvelles techniques qui permettent de manipuler génétiquement la plante tout en l’exemptant du statut d’OGM.
En neutralisant des parcelles d’essai de colza génétiquement modifié en Côte D'Or, Les Faucheurs Volontaires alertent sur cette scandaleuse situation et les risques potentiels. En effet, tous les OGM sont dangereux y compris cette nouvelle génération OGM dite « OGM cachés » qui a vocation à résister aux herbicides.

Alors que nos concitoyens­ennes montrent leur attachement à une alimentation de qualité et de proximité, avec une hausse sans précédent de l’achat de produits alimentaires bio et locaux, à plus de transparence et de traçabilité des produits, ce tour de passe­passe des industriels de l'alimentation est insensé.

C’est ainsi que l’on contourne le souhait de 80 % de nos concitoyens qui refusent tous les OGM. Les pouvoirs publics doivent agir et la protection du vivant primer sur les intérêts financiers de l'agrobusiness.
C’est pourquoi, EELV BOFC :

soutient les Faucheurs Volontaires et appelle à se mobiliser autour d’eux ;
exige l’application du principe de précaution : suspension des OGM cachés et réglementation européenne pour tous les OGM y compris cachés.
demande un soutien sans faille de l’agriculture paysanne et biologique par les pouvoirs publics, la seule à même de fournir une alimentation de qualité, de préserver notre environnement, notre santé et de faire vivre correctement nos agriculteurs­trices.

Claire Mallard et Christophe Boudet, co­secrétaires régionaux EELV Bourgogne

Brigitte Monnet et Philippe Chatelain, co­secrétaires régionaux EELV Franche­Comté

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche