Opinion

SudEducBourgogne dénonce "une scandaleuse note de service de la DSDEN71"

La circulaire ministérielle du 5 juin dernier, présentée par les ministres Blanquer et Cluzel comme une grand avancée pour les personnels exerçant des missions d'accompagnement des élèves en situation de handicap, n’est que de la poudre aux yeux. Pour les AESH, c’est toujours la précarité qui est à l’ordre du jour.
 
En Saône-et-Loire et plus généralement dans l'académie de Dijon, la situation en cette rentrée est encore plus catastrophique qu'ailleurs. Une scandaleuse note de service de la DSDEN71 demande en effet aux directrices et directeurs d'école, ainsi qu'aux chef-fes d'établissements, de faire travailler les AESH jusqu'à 2h de plus qu'auparavant sans l'augmentation de salaire correspondante. Cette note de service est évidemment non-réglementaire et contrevient à la circulaire ministérielle du 6 juin 2019, comme nous le démontrons dans le document consultable sur notre site:  AESH DE SAÔNE-ET-LOIRE : HOLD-UP SUR LE TEMPS DE TRAVAIL ! - Sud Education Bourgogne.
 
 
Le syndicat SUD Éducation Bourgogne a alerté dés la rentrée Monsieur le Dasen de Saône et Loire sur le caractère non-réglementaire de cette directive locale. Notre interpellation est restée sans réponse.
 
L'absence de réponse à notre interpellation et aux questions légitimes des AESH en dit long sur le mépris exercé à l'encontre de ces personnels.
 
Nous sommes déterminés à faire cesser cette situation et à poursuivre toutes les actions - juridiques et collectives - nécessaires pour rétablir les personnels AESH dans leurs droits.
 
Une réunion d'information syndicale ouverte à tous les personnels AESH se tiendra ce mercredi  18 septembre 2019 de 14h à 17h à la maison des syndicats de Chalon-sur-Saône (2 rue du Parc).
 

SUD Education Bourgogne

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche