Politique de droite

L'UDI de Saône et Loire à nouveau en ordre de marche

L'UDI tenait son congrès départemental ce samedi à Chalon sur Saône. L'occasion d'élire son nouveau président. Et c'est Daniel Christel, maire de Saint Désert, qui succède à Jean Girardon, afin de remettre le parti centriste sur l'échiquier politique départemental.

C'est un secret de polichinelle tant l'UDI en Saône et Loire a traversé une grave crise interne, dont les stigmates, sont à peine cicratisés. Ce samedi, c'est à Chalon sur Saône, qu'une quarantaine de militants a participé à l'écriture d'un nouveau chapitre en Saône et Loire. En l'absence de Jean Girardon, les élections du Président et du conseil fédéral ont eu lieu avec un très large consensus autour de Daniel Christel. Le maire de Saint Désert, seul candidat à la présidence, a été élu à l'unanimité. Un score digne d'une République bananière pour certains mais qui en dit long sur la volonté de tourner la page de plusieurs années d'interrogations et de querelles intestines. Place désormais au consensus et à la volonté de créer une véritable alternative politique dans le département. 

Daniel Christel a confié à info-chalon.com que les "échéances électorales prochaines permettent à l'UDI de retrouver ses lettres de noblesse dans le département". Le parti politique qui s'est structuré autour de plusieurs chapelles idéologiques, entend bien, créer une alternative aux Républicains. 

"la volonté du renouveau érigée en étendard"

L'UDI qui affichait quelques 250 militants dans le département et qui se contente de 140 aujourd'hui, entend bien inverser la vapeur, en réenclenchant une dynamique. Et les élections générales de 2017 pourraient bien lui donner un coup de pouce. Du côté de la participation à la primaire de la droite et du centre, l'UDI qui ne présente pas de candidats, appelle à la mobilisation générale en terme de participation. Même si la plupart des adhérents apportent leurs soutiens à la candidature d'Alain Juppé, "aucune consigne de vote n'est donnée, ni maintenant, ni après" a précisé Daniel Christel, qui s'est montré très interrogatif sur le positionnement de François Sauvadet, chef de file de l'UDI en Bourgogne-Franche Comté. 

Laurent Guillaumé

Météo locale

Recherche

Mode et beauté