Saint-Marcel

Saint-Marcel vous donne rendez-vous pour sa grande journée éco-citoyenne

A Saint Marcel, la date de la journée éco-citoyenne a été fixée au 26 mai et mobilisera tous les bénévoles qui se présenteront. Ensemble, ils réaliseront un projet qu'ils auront eux mêmes proposés dans des lieux symboliques à tous.

Selon Laure Malaisé, responsable du projet, « Lorsque nous parlons de lieux symboliques, utiles à tous, sur la commune, nous pouvons penser aux lacs de  Saint-Marcel. De nombreux usagers profitent du lac du Grand Pâquier : pêche, balade en famille, tour de vélo, pique-nique, passage pour se rendre à Chalon… Cet endroit est convoité par de nombreux habitants de Saint-Marcel.
En plus de l’utilisation de cette zone par les usagers, la zone des lacs est écologiquement intéressante : les prairies inondables accueillent une biodiversité riche et variée (batraciens, oiseaux, insectes, plantes spécifiques) et permettent un réel corridor écologique entre Saint-Marcel et Chalon. 
L’idée retenue pour notre première journée citoyenne est la réalisation de mobiliers en bois (tables, bancs, poubelles). Des activités seront également proposées pour les enfants comme la fabrication de radeaux, la construction de nichoirs pour les oiseaux et les chiroptères. La création d’un sentier pédagogique et d’un observatoire pour les oiseaux ont été validés par la municipalité mais ils se feront par la suite car ce sont deux projets qui demandent plus de temps et de moyens. Nous pourrons proposer ce projet aux écoles, à la rentrée 2018,  afin d’investir des élèves sur leur environnement local. Des organismes financeurs devront être recherchés ainsi que des entreprises pour la création de panneaux. L’idée est que ces projets soient énoncés lors de la journée citoyenne ».
 

Quels sont les chantiers envisagés ?

 

« Avant toute réalisation, il est important de mesurer les contraintes auxquelles nous pouvons être confrontées : vol et inondations. Il faut que nos réalisations soient suffisamment lourdes pour ne pas être volées ou emportées par les eaux (il faut soit celer les réalisations au sol, soit réfléchir à des constructions démontables permettant de les enlever à la mauvaise saison). Les constructions doivent faire partie intégrante du paysage, d’où l’importance de choisir une matière naturelle telle que le bois. Elles devront être implantées au bon endroit afin de s’assurer qu’elles soient utilisées par la population. Les bancs et les tables doivent être construits avec des matériaux durables résistants aux intempéries : chêne, hêtre, robinier faux-acacia, pins vermouth. Pour chaque action proposée, une fiche récapitulative sera créée indiquant les noms des responsables, les travaux à effectuer et leur durée. L’atelier doit être bien organisé en amont, au risque de décourager les bonnes volontés :  Au préalable, les matériaux auront été achetés et les moyens et matériels nécessaires évalués correctement. Des animations et des constructions seront menées à destination des enfants : nichoirs à chiroptères et à oiseaux, fabrication de radeaux, observation d’oiseaux ».

 

 

Quels seront les moyens utilisés ?

 

« Tout d'abord des moyens humains. Plusieurs agents devront être mobilisés sur la journée du 26 mai. Afin de rendre la journée festive, les animateurs de l’orange bleue proposeront des animations à destination des enfants et des familles. Pour des raisons techniques comme le transport de matériel et de matériaux, la manipulation  de certains outils … nous aurons besoin de l’aide des agents du service public. Certains travaux comme le découpage du bois, le transport de matériaux... devront être réalisés en amont. Nous pensons aussi aux associations, commerçants et partenaires locaux . Pour rendre cette journée festive, nous espérons le soutien des associations et commerçants locaux qui peuvent, en fonction de leurs compétences, apporter un plus à la journée. Des temps de rencontre seront organisés pour investir les habitants sur ce projet.

Les moyens matériels seront :

- Bois : Si des arbres sont coupés sur la commune, il est possible de les conserver et de les couper en amont. La scierie de Rancy, partenaire sur Festi Nature, peut nous accueillir une demi-journée pour scier les troncs. Pour la construction de l’observatoire, il est possible d’acheter des dosses à des prix compétitifs.

- Visserie : Pour toute construction, nous aurons besoin de vis, clous et charnières.

- Ciment : il sera nécessaire de fixer les réalisations avec du ciment si nous ne voulons pas être victimes de vols.

- Outils : les outils devront être mis à la disposition des personnes (marteaux, scies…). De quoi dispose-t-on sur la commune ? Nous verrons également s’il est possible d’établir un partenariat avec la bricothèque. Est-il possible d’avoir un point électrique autour des lacs ?

- Véhicules de service : Nous aurons besoin d’un camion pour transporter les matériaux (en amont et le jour du 26 mai).

L’idée est de mener les réalisations à moindre coût. Des plans ont été transmis à la scierie de Rancy afin qu’il établisse des devis ainsi qu’à monsieur Guigue qui exploite des acacias. Il y a peut-être des artisans ou entreprises locales telles que Picard qui pourrait nous fournir des matériaux. Nous allons essayer d’établir des partenariats avec les boulangeries et autres artisans afin d’apporter aux participants de petites gourmandises locales ».

E.T

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche