Châtenoy le Royal

26 mai 2018 : la banda Desperados fêtera ses 15 ans d’existence

Bodeg’Arts : Une journée exceptionnelle à la salle des fête et sur le terrain Guenot attenant afin de revivre 15 ans d’existence mais aussi de convivialité. Petit retour historique.

Résumer 15 ans de vie d’une Banda comme celle de Châtenoy-le-Royal mériterait presque un livre pour ce qui pris naissance au sein de l’Harmonie Municipale. Qui ne connait pas cet ensemble musical pour l’avoir entendu avec recueillement lors des différentes commémorations, mais aussi lors de la Vague des classes, surtout pour ceux qui fréquentent régulièrement le Carnaval de Chalon-sur-Saône, qu’il neige, qu’il pleuve ou qu’il fasse un beau soleil, la Banda Desperados est la banda officielle du Carnaval.

Une idée germe !

Historiquement il s’agissait pour deux musiciens de l’Harmonie d’aller à la découverte du festival des Bandas, à Condom dans le Gers. Ce n’est pas la porte à coté ! Avec comme mission du Comité des Fêtes Chalonnais de recruter des Bandas pour le Carnaval. Nous sommes en Mai 2003.
Un voyage qui a inspiré les négociateurs quand il se sont rendus compte que les airs jouées, dans ce Sud-ouest, sont quasiment les mêmes que ceux joués par l’Harmonie… en plus rapide ! Mais surtout une telle musique fait danser les gens. De retour en Bourgogne l’idée germe.

L’idée devient réalité

Pour relancer l’Harmonie, pour la re-dynamiser, pour redonner une musique festive en accompagnant la confrérie gognotique et suppléer au vide laissé par l’arrêt de Shérazade de St Rémy, l’idée devient une réalité grâce à une poignée de musiciens dont Daniel Thibaudet et Luc Mugnier, responsables de l’Harmonie à l’époque. C’est en septembre 2003 que la Banda Desperados, activité de l’Harmonie municipale, débute et en mars 2004, la Banda Desperados devient musique officielle du carnaval de Chalon.
Au fait pourquoi « Desperados » ? Officiellement cette Harmonie est sur la commune de Châtenoy-le-Royal, ville jumelée avec la commune espagnole Beniganim, de la région de Valencia, « Caramba » les musiciens se lancent « désespérément », il en va de la survie de l’Harmonie, mais que l’idée fut bonne. Officieusement, pour bien sur rester sérieux il y aurait quand même une petite bière qui aurait forcer cette appellation.

Un parcours impressionnant

Depuis la Banda Desperados a parcouru la France entière. Que de chemin parcouru : Paris, Béziers, Mulhouse, Clermont-Ferrand, Saintes et deux CD enregistrés. Au total ce sont quelques 300 prestations depuis 2003 en participant à des grandes fêtes, animer des carnavals, des festivals, des fêtes de village, des férias. C’est dire la renommée que c’est faite la banda Desperados au cours de ces quinze années, mais surtout quand vous les fréquentez de prêt vous êtes au milieu d’un groupe d’amis, de copains de tous les âges. Surtout que l’on sent un relève avec des jeunes animés du même désir : rendre les gens heureux avec une musique festive.

A cela vous ne pouvez pas être insensible et le samedi 26 mai 2018 sera l’occasion de voir cet esprit grâce au Festival d’Arts et de Musique « Bodeg’Arts » dont nous reviendrons en détail prochainement. Réservez cette date impérativement !

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche