Culture

JOURNÉES EUROPEENNES DE L’ARCHEOLOGIE - Le film sur les fouilles du cloître 
en ligne sur le site de la Ville de Chalon sur Saône

La 11e édition des Journées européennes de l'archéologie se déroulera du vendredi 19 au dimanche 21 juin. Le service Animation du Patrimoine de la Ville se mobilise afin de faire découvrir au public les trésors de son patrimoine et les dessous de l’archéologie.

Communiqué de la ville de Chalon sur Saône

 

Du fait de la crise sanitaire, le public est invité à découvrir les coulisses de l’incroyable renaissance du cloître de la cathédrale Saint-Vincent à travers les recherches archéologiques qui ont eu lieu de 2013 à 2019.

Du 19 au 21 juin, le film réalisé par la Ville en lien avec l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) sera diffusé sur le site de la Ville de Chalon (www.chalon.fr).

Après dix ans de fermeture pour travaux de restauration, le cloître de la cathédrale Saint-Vincent a rouvert ses portes au public lors des Journées européennes du patrimoine 2019. Fermé pendant la période de confinement, il est aujourd’hui de nouveau accessible au public, du mardi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 9h à 12 h et de 14h à 18 h.

 

Un peu d’histoire… 

 

Remanié à la fin du XIVe siècle pour les chanoines de la cathédrale qui vivaient dans les maisons situées place Saint-Vincent, au niveau de l’actuelle place du Cloître, ou rue de la Poissonnerie, c’est le seul cloître canonial conservé de Bourgogne et de Franche Comté. À l’origine, il était couvert d’une simple charpente revêtue de tuiles. À la fin du XVe siècle, les chanoines décidèrent de le voûter de pierres et d’ajouter des contreforts afin de contenir les poussées exercées par le poids de ces voûtes. Fort endommagé par les huguenots en 1562, partagé en lots à la Révolution, le cloître fut reconstitué grâce à la pugnacité de l’abbé Mugnier au début du XXe siècle. Les parties subsistantes ont été rachetées par la paroisse entre 1896 et 1926 avant d’être finalement cédées à la ville en 1956. 

 

Dans les coulisses des fouilles archéologiques

 

La restauration du cloître gothique de la cathédrale Saint-Vincent de Chalon-sur-Saône a suscité des interventions archéologiques entre 2015 et 2017, à la fois sur les murs périphériques en élévation, et, de façon réduite, sur les sols des galeries et du jardin central. Malgré les perturbations du XIXe siècle, l’ensemble fournit un aperçu de l’évolution de ce site au cœur de la partie la plus ancienne de la ville, depuis le 1er siècle de notre ère.

 

Sur le site du cloître, on soulignera l’intérêt spécifique, la qualité et la rareté, des vestiges du IXe siècle, où les sondages ont révélé un vaste bâti à sols de béton de tuileau, poteaux de bois à l’intérieur des salles, et seuils de dalles calcaires ouvrant sur un espace extérieur intermédiaire du côté de la cathédrale, monumentalisé par l’emploi d’un dallage de grandes pierres de taille creusées d’un caniveau. Il faut y reconnaître une partie de la « domus ecclesia », complexe associé à la cathédrale et à la maison de l’évêque, au cœur de la cité.

Enfin, la découverte, derrière les enduits de ciment du XXe siècle, des élévations d’un cloître des environs de l’an mil, conservées sur les quatre côtés de la cour actuelle, est tout à fait exceptionnelle. Cela fait du cloître canonial de Chalon le plus ancien de la région conservé en élévation.

 

C’est à ces fouilles exceptionnelles que vous assisterez en visionnant ce film, d’une durée de 25 minutes réalisé par la Ville de Chalon-sur-Saône- service Animation du Patrimoine en partenariat avec l’Institut National de Recherches en Archéologie Préventive. Projeté lors de l’inauguration et à l’occasion des journées du patrimoine 2019, ce document n’a depuis jamais été présenté au public ; il ne sera visible que pendant les journées européennes de l’archéologie, du 19 au 21 juin sur le site de la ville au www.chalon.fr.

Annonces