Le Parc Eugène Freyssinet à l'entrée sud de Chalon officiellement inauguré

Samedi après-midi, à l'occasion de sa visite à Saint-Rémy, le préfet de Saône-et-Loire, Julien Charles, inaugurait, en présence de nombreux élus du Grand Chalon et représentants d'organisations sportives, le Parc Eugène Freyssinet, le nouvel espace dédié au sport et à la détente, situé à l'entrée Sud de Chalon-sur-Saône. Plus de détails avec Info Chalon.

Samedi 10 octobre,  le préfet de Saône-et-Loire, Julien Charles, a inauguré le Parc Eugène Freyssinet, nouvel espace dédié au sport et à la détente, à l'entrée Sud de Chalon-sur-Saône, en présence du président du Grand Chalon, Sébastien Martin, du sous-préfet de Chalon-sur-Saône, Jean-Jacques Boyer, du maire de Saint-Rémy, Florence Plissonnier, du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, du maire de Mercurey, Dominique Juillot, du sénateur nouvellement réélu de Saône-et-Loire, Jérôme Durain, de représentants des fédérations de basket, de padel et de nombreux élus du Grand Chalon.


Une belle occasion pour le président du Grand Chalon de présenter les nouvelles installations de ce lieu (terrains de padel, de basket, espace de fitness et une piste de pumptrack), symbole de la redynamisation de l'entrée Sud de Chalon-sur-Saône.


Après la visite, place aux discours! Ainsi, tour à tour, le maire de Saint-Rémy, les représentants des fédérations de padel et de basket, le président du Grand Chalon, le sénateur de Saône-et-Loire, représentant la présidente du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, et le préfet de Saône-et-Loire, ont pris la parole.


«Ce projet est la preuve que l'intercommunalité est un échelon nécessaire pour des communes comme Saint-Rémy. Le Grand Chalon s'engage pour des projets intercomunaux, facteur d'actrativité pour tout le territoire. Il veille également à accompagner les communes de manière technique mais aussi financière dans leurs propres projets, tout en asssurant un développement équilibré et cohérent du territoire. C'est un soutien non négligeable, merci le Grand Chalon!», déclare Florence Plissonnier.


«Le retour sur investissement, c'est la qualité de la réalisation. Le retour sur investissement, c'est la satisfaction de revoir des jeunes et des familles qui fréquentent ce lieu. Le retour sur investissement, c'est les propositions qui sont faites par les deux fédérations sportives de padel et de basket, voire organiser ici, des compétitions, avec un fort rayonnement. Et puis la satisfaction principale, c'est de se dire qu'il était peut-être temps, aujourd'hui, de ne pas reproduire les erreurs du passé qui consistaient à, dès qu'on avait un petit bout de foncier, à l'urbaniser, à le perméabiliser puis à le commercialiser. Peut-être, aujourd'hui, on peut penser d'autres modèles qui consistent, tout simplement, à rendre un peu plus à la nature, des espaces qui étaient, autrefois, industriels ou urbains qui étaient défraîchis», dit à son tour Sébastien Martin, avant de céder la parole au sénateur de Saône-et-Loire.


«L'insertion dans la vie des habitants de ce territoire, de ce nouvel équipement, est déjà garantie et assurée, donc, c'est une très bonne nouvelle. La Région est au rendez-vous quand elle soutient ce projet, au titre de sa politique territoriale, et Sébastien Martin a déroulé, les quelques réflexions centrales qui habitent les territoires de Bourgogne Franche-Comté. Le Grand Chalon n'échappe pas à la règle. Je crois qu'on est à la confluence de plusieurs grandes thématiques profondes qui irriguent le travail des élus et la réflexion sur l'urbanisme de nos territoires. Évidemment une nouvelle demande sociale d'activités apaisées. Alors, j'ai compris que c'étai un parc sportif, écologique et compétitif, comme nous l'ont dit les deux représentants des fédérations, mais on est dans quelque chose de l'ordre d'une demande un peu nouvelle, moins structurée, plus facile, plus souple. C'est quelque chose qui correspond à l'esprit du temps», indique Jérôme Durain, lequel souligne «le partenariat qui existe la Région et le Grand Chalon».


«Avec cette jeunesse qui s'égaie à quelques mètres de nous, on voit, effectivement, que le projet a trouvé son public, c'est une réussite!Ce parc paysager à vocation écologique et technologique, c'est un projet en soi nouveau . On change peut-être d'époque, il y a des territoires à aménager et des territoires qui doivent être ménagés (...) Je salue la qualité et le caractère innovant de ce projet», indique, de son côté, Julien Charles.


Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la jeunesse Grand Chalonnaise a déjà adopté le lieu qui a ouvert ses portes, le samedi 19 septembre 2020, après un an de travaux, sous l'égide du Grand Chalon qui met un terme à «une certaine formation de désolation», à la sortie de Saint-Rémy et à l'entrée Sud de Chalon.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche