COUP DE SEMONCE - Gilles Platret autorise la réouverture de tous les commerces non-alimentaires de Chalon-sur-Saône

Inspiré de l'initiative portée par le maire de Migennes, Gilles Platret a répondu favorablement à des messages d'alertes lancés par un certain nombre de commerçants chalonnais.

Communiqué de la Ville de Chalon-sur-Saône
Vendredi 30 octobre 2020
 
« Gilles Platret autorise la réouverture de tous les commerces non-alimentaires de Chalon-sur-Saône pour lutter plus efficacement contre la propagation du virus »
Le décret gouvernemental ordonnant la fermeture des commerces considérés comme « non essentiels » a pour effet d’orienter une très large majorité de la clientèle fréquentant habituellement ces derniers vers les centres commerciaux.
Il est manifeste, comme chacun peut le constater sur place, que les grandes surfaces, supermarchés et hypermarchés, n’ont pas divisé leurs magasins en zones accessibles et non accessibles et que les produits dits « non essentiels » sont en libre accès au même titre que les produits dits « essentiels ».
Jouets, électroménager, vêtements, librairie et autres espaces culturels : tout est en vente libre, faute de pouvoir contingenter les différentes parties des magasins.
L’accumulation de clientèle, notamment aux caisses, que cette situation va automatiquement générer est de nature à encourager la propagation de l’épidémie, là où il faut au contraire tout mettre en œuvre pour la ralentir.
Des clients pouvant librement accéder à l’ensemble des petits commerces de la ville seront moins susceptibles de se contaminer qu’en se regroupant dans les grandes surfaces pour acquérir tous les types de biens qui s’y trouvent en libre disposition.
Ceci sans même envisager plus avant la situation totalement illégale de concurrence déloyale que produit automatiquement ce régime d’autorisation d’ouverture différenciée selon la taille des commerces considérés.
En voie de conséquence, après en avoir avisé plusieurs associations de commerçants chalonnais, Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône, a décidé aujourd’hui d’autoriser la réouverture de l’ensemble des commerces de Chalon.
Bien évidemment, cette autorisation n’est en rien une obligation, elle ouvre une possibilité.
Si, l’Etat devait contester la validité de cet arrêté, la Ville de Chalon sur Saône émet le souhait que, face à la situation économique dramatique dont souffrent d’ores et déjà ou dont sont menacés à très court terme de nombreux commerçants, l’État n’aura pas la méchanceté incompréhensible de dresser des procès-verbaux contre les commerces qui, en application de cet arrêté, auraient décidé de rouvrir.
 
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche