Le gouvernement fait marche arrière sur le seuil des 30 personnes autorisées pour les cérémonies religieuses

En colère, l'épiscopat catholique a démontré que la mesure imposant des messes limitées à 30 personnes était «inapplicable». Un nouveau plafond maximal de fidèles pour les messes sera étudié d'ici jeudi matin.

lire l'article sur Le Figaro 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche