Pour Michel Suchaut, Président de la CCI Saône et Loire, " Il faut créer les conditions d’une reprise durable en aidant les entreprises à s’adapter à ces nouvelles conditions du marché"

La CCI de Saône-et-Loire salue les annonces du président de la République qui donnent désormais de la visibilité à l’activité de nos commerçants. Les demandes des CCI sur la réouverture des commerces dès le 28 novembre ont été entendues, tout comme une réévaluation des aides pour les bars, cafés, restaurants et discothèques.

Communiqué de presse

« Nous sommes heureux que les magasins puissent rouvrir dès le week-end prochain dans le cadre d’un protocole sanitaire adapté, et nous comptons sur les consommateurs pour être présents au rendez-vous, car il en va pour beaucoup de leur survie », insiste Michel Suchaut, président de la CCI de Saône-et-Loire. « Le commerce de centre-ville ou de centre-bourg a, on le sait, une fonction qui va bien au-delà de sa dimension économique. Il constitue souvent l’identité d’une ville ou d’un bourg, il est un puissant facteur de lien social, il permet de fixer les habitants et est générateur d’attractivité, il est source d’innovation par les enseignes indépendantes qui s’y développent, c’est un lieu de brassage et d’échange autour duquel se croise la culture, les loisirs, l’éducation. Bref c’est un élément fort du « vivre ensemble » dans nos villes et nos villages et plus que jamais il est nécessaire de le soutenir ».

Pour ce qui est des secteurs qui restent à l’arrêt, la CCI prend acte du cap et de la date fixée, même si cette décision est un coup dur pour les nombreux professionnels concernés. « Nous sommes aux côtés des bars, restaurants, discothèques, salles de sport pour les accompagner dans cette période qui reste très compliquée et pour les aider à se projeter dès à présent dans la reprise. Il faut tout faire pour les soutenir avec une vigilance accrue concernant les professionnels en difficulté », indique Michel Suchaut. Et de rappeler que la CCI a mis en place, avec le soutien du Conseil départemental, un fonds de soutien aux entrepreneurs en difficulté, que les professionnels peuvent solliciter.

Comme c’est le cas depuis le début de la crise sanitaire, la cellule d’aide de la CCI reste pleinement mobilisée, pour informer les entreprises sur les dispositifs existants, pour les accompagner dans leurs demandes d’aides, notamment en lien avec les collectivités et le fonds régional des territoires, et pour déployer les outils nécessaires à la reprise de leur activité. « A ce titre, nous encourageons les entreprises à se rendre sur notre site www.cci71.fr qui recense à la fois les contacts utiles au sein de la CCI, mais aussi les aides et dispositifs que les entreprises peuvent sollicite ».

« Mais il faut aller plus loin », insiste Michel Suchaut. « Il faut créer les conditions d’une reprise durable en aidant les entreprises à s’adapter à ces nouvelles conditions du marché, notamment à travers le développement du numérique, qui est le « grand gagnant » de cette crise ». Le commerce de proximité bénéficie d’une attention particulière de la CCI de Saône-et-Loire, notamment en matière d’accompagnement à la transformation numérique. Dans le cadre de l’opération « SOS numérique », plus de 200 commerces ont été appelés pour bénéficier d’un temps d’échange sur leurs besoins, leur proposer un diagnostic numérique et les aider à mettre en place des solutions numériques directement opérationnelles, comme la vente en ligne, le click’n’collect, la présence sur des places de marché etc. Ce premier niveau d’intervention sera complété par le déploiement du plan de relance numérique initié par l’Etat, qui permettra d’accompagner en profondeur plusieurs milliers de commerçants en France dans leur transformation numérique. Rappelons aussi que l’Etat accorde actuellement un chèque numérique de 500 euros aux commerces et CHR fermés administrativement, que ceux-ci peuvent utiliser pour financer la mise en place d’un usage numérique.

« Confinement, déconfinement et relance économique, la CCI de Saône-et-Loire reste pleinement mobilisée, en lien avec les services de l’Etat et les collectivités locales, pour aider les entreprises et les accompagner dans cette crise sans précédent. C’est une priorité pour tous ses conseillers et tous ses élus, eux-mêmes chefs d’entreprise, d’apporter écoute, conseil, informations et solutions opérationnelles pour permettre aux entreprises de poursuivre et relancer leurs activités », conclut Michel Suchaut

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche