Quels sont les lauréats du Concours Régional de l'Economie Sociale et Solidaire en Bourgogne-Franche Comté ?

Au regard du contexte sanitaire, économique et social, la Région a tenu - plus que jamais - à organiser cette année encore son concours régional de l’économie sociale et solidaire*. Objectif : valoriser les initiatives exemplaires et/ou innovantes, porteuses des valeurs et des succès de l’ESS. Le palmarès 2020 a été dévoilé, vendredi 27 novembre, lors des « Journées de l’économie autrement » organisées en ligne par Alternatives économiques.

Dans ce contexte particulier, les structures de l’ESS se sont fortement mobilisées notamment durant le confinement. Leurs missions ont pu être maintenues afin de garantir le lien social et les solidarités locales auprès des plus fragiles (aide à domicile, livraison de repas...). Les entreprises d’insertion ont également su se diversifier et innover en trouvant de nouvelles activités comme la fabrication de masques alternatifs.

Le concours régional de l’ESS est l’occasion de découvrir toute la richesse locale des projets de ces entreprises d’un autre genre, nombreuses cette année à présenter leurs activités « habituelles » et leurs « adaptations COVID ». Parmi les 42 candidatures en lice, cinq lauréats ont été mis à l’honneur et récompensés par la Région.

LES LAURÉATS :

 Acroballe Circus (58) – 4 000 euros

Cette association d'éducation populaire, créée en 2005, porte la seule école de cirque installée dans la Nièvre. Elle a pour mission de participer au développement corporel, psychique, psychologique et artistique des enfants, jeunes et adultes - y compris en situation de handicap - grâce aux arts du cirque. Des ateliers hebdomadaires et ponctuels sont proposés et de nouvelles disciplines circassiennes sont en cours de développement. L'association souhaite désormais se doter d'un chapiteau-école pour ses cours et ses spectacles. Un budget participatif est prévu à cet effet. http://ecoledecirque-acroballecircus.over-blog.com 

 Association La Furieuse (25) – 4 000 euros

Depuis 2018, l'association "La Furieuse" promeut l'éducation populaire, la culture, la citoyenneté et le lien social au sein du café-restaurant solidaire et culturel Le Pixel à Besançon. Le restaurant solidaire a rapidement trouvé sa clientèle, avec ses produits locaux et sa tarification solidaire. Les bénévoles organisent des événements culturels et d'éducation populaire, gratuits et ouverts à tous, en lien avec les associations locales.

La crise sanitaire a renforcé la volonté de l'association de faire du Pixel un levier de transition écologique : un festival en ligne a été organisé pendant le confinement, avec des "apéros bonne nouvelle" et des conférences sur l'anthropocène.
https://www.lepixel-besancon.fr/ 

 La Compagnie des Triporteurs (39) – 4 000 euros

Il s’agit d’un service de livraison à domicile 5j/7 pour les personnes âgées, isolées, à mobilité réduite et handicapées, assuré par des triporteurs à assistance électrique. L'association permet ainsi à des personnes en perte d'autonomie de rester à domicile et d’éviter la dénutrition chez les personnes âgées, facteur aggravant en période COVID.

Les triporteurs assurent la livraison des courses alimentaires, colis, médicaments... Le confinement a confirmé l'intérêt du service pour le territoire. La livraison en triporteurs à assistance électrique permet un service réactif, moins encombrant et moins polluant qu'un service de livraison classique. L'association a recruté des livreurs en « parcours emploi compétences », ce qui favorise l'insertion professionnelle de personnes éloignées de l'emploi. https://www.facebook.com/La-boutique-des-triporteurs-1511170115847064/ 

 Le Centre Résolud’, porté par l'association En-Jeux (71) – 4 000 euros

L'association En-Jeux a créé Résolud’, un centre d'activités ludiques et de soins en Charolais- Brionnais pour l'accueil collectif d'enfants dys ou "atypiques", en difficulté de communication et/ou d'apprentissage (handicapés ou non) et pour qui une scolarité à temps plein en milieu ordinaire est complexe. Objectif : assurer l’épanouissement de l’enfant et le bien-être de la famille. Ce centre est ouvert depuis octobre 2019 à Paray-le-Monial. Il favorise l'inclusion, la socialisation et l'épanouissement des enfants fragilisés et handicapés. Il contribue aussi à la mise en place d’actions de lutte contre l’illectronisme, un enjeu majeur et amplifié avec le confinement.

L'association a prévu une tarification différenciée sur critères sociaux et une caisse d'aide financière pour les familles les plus démunies, pour assurer la mixité sociale.
http://centreresolud.fr/ 

PRIX SPÉCIAL DU JURY :

 Un«Coupdepouce»àLaMaisondeJeanne(90)–2000euros

L’association a créé une structure d'accompagnement pour héberger des jeunes femmes en situation de précarité, avec leurs enfants, et favoriser leur insertion professionnelle. Un parcours de deux ans est prévu pour leur permettre d'acquérir une autonomie financière, sociale et citoyenne.

À partir de septembre 2021, La Maison de Jeanne accueillera entre sept et dix familles à Danjoutin, dans des appartements rénovés. La création d'une micro-crèche, avec des horaires adaptés, facilitera le retour à la formation ou à l'emploi des jeunes mamans.https://www.facebook.com/LaMaisondeJeanne1/  

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche