Messey-sur-Grosne - Un collectif mobilisé contre l’installation d’un pylône de téléphonie mobile

Au cœur de la campagne et plus particulièrement à Messey-sur-Grosne, la grogne est de mise. Une fronde des administrés est née suite à un projet d'implantation d'un pylône de téléphonie mobile.

Déjà, les chiffres, bruts : un pylône de 40 m de haut sur une base de 20 m², une implantation à 120 m de la première habitation, à 500m de l’école, du bourg et à 600 m du château au sein d’un village non répertorié en zone blanche.

Alors que bon nombre d’habitants regrettent le manque d’informations relatives à ce projet, un collectif "Bien vivre à Messey" a été constitué afin de s’opposer à ce projet. Ledit collectif a interpellé le préfet, le président de la Communauté de commune Sud Côte Chalonnaise et son quatrième vice-président en charge de l’environnement, le sénateur ou encore les députés. « Nous sommes en attente de réponses. Les recours gracieux auprès de la Mairie ont été rejetés. Il est important d’alerter les populations des conséquences de la loi Elan qui donne tout pouvoir aux opérateurs et aux sociétés d’hébergement télécom ».

Porté par la société ATC France, ce projet est visiblement très contesté puisqu’une pétition a été signée par 203 foyers sur environ 350. « Le collectif demande à ce que le projet soit réétudié car d’autres emplacements sont possibles plus loin des habitations, avec un impact visuel et environnemental moindre. Le projet n’a fait l’objet d’aucune information ni concertation avec la population. » Une contestation qui pourrait faire boule de neige car un projet identique est en cours sur le village de Nanton, situé quelques kilomètres de Messey-sur-Grosne.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche