CORONAVIRUS - L'ARS tire la sonnette d'alarme pour le département du Doubs, 2e département français le plus touché

Le Préfet du Doubs et le directeur général de l’ARS en appellent à la responsabilité de tous les habitants, pour ralentir la circulation du virus et freiner l’épidémie.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :

 

Situation préoccupante dans le Doubs : Ensemble freiner l’épidémie

Les indicateurs de surveillance de l’épidémie de COVID-19 font du Doubs le département le plus touché de Bourgogne-Franche-Comté, le deuxième de France métropolitaine. Dépistage, isolement, gestes barrière : c’est à la population toute entière de stopper cette escalade.

Le taux d’incidence à 260 pour 100 000 habitants en population générale sur les 7 derniers jours continue de classer le Doubs en tête des départements les plus touchés de France par l’épidémie (juste derrière les Ardennes). L’incidence est encore plus préoccupante concernant les plus de 65 ans puisqu’elle s’élève à plus de 320.
Ces mauvais chiffres se conjuguent à un taux de positivité de l’ordre de 12%, soit près du double de la moyenne nationale.

Cette situation épidémiologique du département contribue fortement à la pression continue que subit le système hospitalier régional dans son ensemble, le CHU de Besançon et l’hôpital Nord Franche-Comté, en particulier. Les flux d’entrées à l’hôpital alimentent un plateau désormais supérieur à 1 800 personnes hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté, qui impose des transferts de patients entre établissements de la région et hors région.

Pouvoir d’agir

Face à ces constats, le Préfet du Doubs et le directeur général de l’ARS en appellent à la responsabilité de tous les habitants, pour ralentir la circulation du virus et freiner l’épidémie.

L’Agence Régionale de Santé et la Préfecture soulignent une nouvelle fois que le pouvoir d’agir de chacun se résume à quelques réflexes simples :

- En cas de symptômes évocateurs de la COVID-19, s’isoler rapidement, se faire tester et prendre contact avec son médecin traitant dans les meilleurs délais
-En l’absence de symptômes, si l’on a été identifié contact à risque d’un cas confirmé ou probable, s’isoler et se soumettre à un dépistage 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé, immédiatement en cas de symptômes

-Se faire tester lorsqu’on estime avoir été exposé à un risque de contamination du fait d’un contact sans respect des gestes barrières
-Appliquer en toutes circonstances les gestes barrières de protection individuelle et collective, y compris dans les occasions familiales et festives.

En savoir plus sur les sites qui pratiquent le dépistage dans la région et en particulier dans le Doubs
En savoir plus sur les gestes barrières, la prévention, accéder à des conseils simples : #pourquoijelefais

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche