Paris-Nice repassera par Chalon le mercredi 10 mars

La prestigieuse course cycliste revient le 10 mars à Chalon où sera donné le départ de la 4e étape de l’édition 2021. La présentation officielle a eu lieu ce mercredi à Paris en présence de Gilles Platret, Maire de Chalon et de Sébastien Martin, Président du Grand Chalon.

Forte de l’expérience acquise ces dernières années et d’un accueil très apprécié des sportifs et des organisateurs, la cité de Niépce s’impose dorénavant comme une halte incontournable sur la route des courses les plus réputées. Née au début des années 1930, Paris-Nice est une épreuve majeure du calendrier professionnel et, surtout, un excellent révélateur des forces en présence quelques mois avant le Tour de France. Eddy Merckx, Jacques Anquetil, Raymond Poulidor, Laurent Jalabert ou encore Miguel Indurain, les champions les plus populaires de la petite reine ont inscrit leur nom au palmarès de la « course au soleil ».

À la tête de ce 79e événement sportif de renommée internationale, la société ASO (Amaury Sport Organisation) a confié à Chalon et au Grand Chalon le soin d’organiser les festivités qui accompagneront le départ de la 4e étape. Mercredi 10 mars, vers 11 h environ, 160 des meilleurs coureurs du monde s’élanceront depuis la place du Port-Villiers. Le départ se déroulant à un rythme moins effréné que les arrivées, le public pourra encourager comme il se doit ce peloton prestigieux qui débutera une étape de 187 kilomètres à destination de Chiroubles.

 

Chalon soigne sa réputation

En accueillant cette grande classique par étapes de la saison internationale, Chalon-sur-Saône et son agglomération feront une nouvelle fois rayonner leur image au-delà des frontières bourguignonnes. La diffusion des images de Paris-Nice dans plus de 150 pays et sur chaque continent est une formidable occasion de promouvoir notre patrimoine et nos atouts touristiques. Après une année si délicate pour l’économie locale, le passage dans notre ville des équipes cyclistes, du personnel organisateur et des médias est également une chance pour les professionnels du tourisme, notamment ceux de l’hôtellerie.

Les grands rendez-vous récemment accueillis sur notre territoire ont montré qu’au-delà de compétitions prestigieuses, les courses cyclistes donnent lieu à des fêtes populaires capables de rassembler toutes les générations lors de formidables moments de convivialité et de partage. Ainsi, selon l’évolution de la crise sanitaire et des règles en vigueur, plusieurs animations seront proposées aux spectateurs. 

 

 

Paris-Nice et Chalon : une longue histoire…

 

12 mars 1973

La course débarque pour la première fois dans la cité de Niépce. Dans le froid, des milliers de Chalonnais attendent l’arrivée du peloton sur l’avenue du 8 mai 1945. Si le Belge Eric Leman remporte l’étape, ce sont bien Eddy Merckx et Raymond Poulidor qui gagnent les suffrages à l’applaudimètre.

7 mars 1978

La victoire d’étape, jugée cette fois sur la ligne d’arrivée de l’avenue Edouard-Herriot, revient au Français Jacques Esclassan. Au mérite d’un effort remarquable quelques kilomètres plus tôt sur la côte de Rochepot, le Saône-et-Loirien Michel Laurent profite de cette escale à Chalon pour s’emparer du maillot de meilleur grimpeur.

8 mars 1984

Décidemment, la course du soleil porte bien mal son surnom lorsqu’elle passe par Chalon. Malgré un vent glacial, 3000 spectateurs scrutent l’horizon dans l’attente du sprint final. Bien qu’il ne dispute pas la victoire d’étape, le Chalonnais Eric Dall’ Armellina, 23 ans, est chaleureusement accueilli par ses concitoyens.

10 mars 1987

Pas d’arrivée cette année-là mais un départ depuis la place de Beaune pour une étape longue de 203 kilomètres jusqu’à Saint-Etienne. Arrivée ou départ, Eddy Planckaert est comme chez lui à Chalon. Déjà vainqueur de l’étape chalonnaise trois ans plus tôt, il surfe sur ce momentum et est le premier à franchir la ligne dans le Forez.

7 mars 2017

Trois décennies d’absence mais l’attente valait la peine. Le jour du 252e anniversaire de la naissance de Nicéphore Niépce, comme un symbole, c’est au pied de sa statue qu’est prise la photo finish du sprint remporté par l’Irlandais Sam Bennett. Peu importe la météo capricieuse, les Chalonnais se sont déplacés en nombre pour apprécier le spectacle.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche