En conseil de surveillance de l'hôpital William Morey, la CGT adresse un message à la direction

"La CGT vous souhaite une meilleure année et surtout une Santé en béton, une vie sans masque et sans Covid. 

Encore faudrait-il un gouvernement à la hauteur de la situation : entre la crise des masques, EPI, déconfinement, la vaccination ou plutôt sa mise en œuvre est à pleurer. Je n’évoquerai même pas le fait que la France n’a pas de vaccin.

Cette très chère Madame Buzyn, nommée à l’OMS, ce très cher Monsieur Pribile recevant la légion d’honneur, alors qu’il gère la région la plus touchée par le covid. Certes, il n’est pas responsable, mais qu’a-t-il fait pour organiser l’offre de soins, entre le public et le privé, pour que la population puisse continuer de se faire soigner ou opérer, et qu’on puisse soigner le covid en toute sécurité.

Un foyer flamboyant à Terres de Diane avec 36 décès de résidents, un autre en Orthopédie actuellement, au SSR en fin d’année … 

Nous aimerions savoir quel est le rôle de la cellule de crise, d’où le CHSCT est non seulement exclu, mais en plus, n’a jamais reçu les compte-rendu. L’orthopédie, où la cadre n’est pas informée pendant sa semaine de vacances, ni rappelée pour venir gérer la situation, l’équipe a été laissée à l’abandon par le chef de service, la direction. Certes, ce n’était pas facile pour Monsieur Cordier, seul directeur présent lors de la dernière semaine de l’année. Il serait peut-être bien, que directions du CH et des EHPAD puissent se déplacer auprès des équipes pour remercier les agents qui n’ont cessé de revenir sur leurs repos. 

Nous savons que tout un chacun fait du mieux qu’il peut avec les moyens du bord, mais vous pourrez comprendre que nous soyons un brin en colère. Nous devrions toutes et tous travailler ensemble et il se trouve que les représentants du personnel ne sont pas associés dons pas écoutés. Un certain nombre de dossiers nous laisse quand même à penser que nous ne sommes pas à la CGT que des grandes gueules à l’ouvrir, pour le plaisir de l’ouvrir ou de critiquer. Nous jouons notre rôle syndical et de représentants du personnel dans les instances pour, notamment informer la direction de faits ou dysfonctionnements. Si certains jouent le jeu du harceleur harcelé, ils devront assumer leurs erreurs ou manquements. 

Où en sommes-nous des EPI ? Il semblerait que lunettes, surblouses, masques FFP2, ne soient toujours pas forcément à disposition de tous, notamment à l’EHPAD terres de Diane". 

Les représentants de CGT du centre hospitalier de Chalon sur Saône ont souhaité de nouveau alerter la direction du centre hospitalier, à l'occasion de ce premier conseil de surveillance de l'année 2021, alors que la gestion de la pandémie est sur toute les lèvres. Pour la pleine transparence, adressée aux lecteurs d'info-chalon.com, la CGT a souhaité adresser l'intervention prononcée ce jeudi. 

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche