« Ségur de la Santé » : Les professionnels de la santé étaient dans la rue à Chalon ce jeudi afin de dénoncer leurs conditions de travail

Salaire, nombre de lits et embauches ont été au coeur des revendications de cette journée nationale des professionnels de santé.

Un peu moins de 200 personnes ont arpenté les rues de Chalon sur Saône ce jeudi après-midi, dans le cadre de la journée nationale des professionnels de santé, mobilisés contre le Ségur de la santé. Derrière le "projet ambitieux" tel annoncé par le gouvernement, les professionnels dénoncent que "les comptes n'y sont pas". "Des hospitaliers au bord de la rupture", "des clusters qui ne disent pas leurs noms au sein même des unités hospitalières", "lenteur du dépistage des professionnels de santé", "protection pas à la hauteur des enjeux", les doléances ne manquaient en cette journée de mobilisation. Mobilisation qui touchait bien évidemment les établissements publics et privés, mais aussi les EHPAD et les grands oubliés de la crise sanitaire, la psychiatrie. 

Même constat du côté de l'Action Sociale, avec nombre d'exemples qui viennent attester d'une situation là aussi compliquée et dont les conséquences ne tarderont pas à être irrémédiables. "Toutes les associations du secteur social ont effectué leurs missions, alors que nos financeurs eux n’étaient plus sur le terrain, quasiment injoignables, tout comme les acteurs locaux (CCAS-CAF-service précarité des villes- pôle emploi...). Par contre ces mêmes financeurs n’hésitent pas aujourd’hui à demander des comptes sur les actions réalisées ou non" ont dénoncé. 

Malgré toutes les annonces gouvernementales sur les professionnels de santé, le bilan parle de lui-même et sans les fantassins sanitaires qu'ils incarnent, il est à craindre qu'à la prochaine crise sanitaire, il faudra rendre les armes avant même d'entamer le combat. 

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche